Pub0
Chronique

[Chronique] LA SALSA: DANS LA « SAUCE » D’UNE MUSIQUE À 4 TEMPS.

De Anita MARCOS

LE SCÉNARIO EST TOUJOURS LE MÊME!….JE VOUS EXPLIQUE:
C’est un week-end pas comme les autres. Endimanchés, tirés à quatre épingles ou sapés comme jamais, nous sommes à l’une de ces fêtes mémorables (Anniversaires, Baptême, Première communion, mariages, retrouvailles familiales, enlèvement de Deuil, etc…) que nous savons si bien organiser chez nous au Togo comme au Bénin voisin.

Il fait beau. Le ciel est bleu. Le soleil est de bonne humeur. Il fait chaud. Sous des grandes bâches installées pour l’occasion, des invité(e)s installé(e)s à leurs tables, ont fini de siroter l’apéritif, de déguster les plats de hors d’œuvre, de résistance et des desserts (Des fruits pour la plupart du temps.). Ils ont déjà bu avec plaisir de la bière, du bon vin et du champagne pour certains.

Pour accompagner ce moment de digestion l’ambiance est plutôt mélodieuse et doucereuse. Les convives rassasiés quant à eux discutent bruyamment entre eux. Pendant ce temps, les plus dégourdis et les moins timides esquissent quelques pas de danse sur une piste de danse un peu vide. Soudain s’élève dans l’air des notes très vives et enjouées d’une musique à laquelle les togolais et les béninois ont toujours du mal à résister (Rires.). Entre ce rythme et eux, c’est une longue histoire d’amour.

Plusieurs sons harmonieusement mélangés du piano, des cuivres (Trompettes, trombones, saxophone parfois.), des timbales, des maracas, des tumbas, des gons et castagnettes, de la guitare basse et solo, de la voix précise du lead vocal et des envolées des choeurs, font sonner cette chère SALSA pour le bohneur des invités qui ne se font pas prier pour bras dessus, bras dessous, mains à la taille et bras autour d’épaules, prendre d’assaut la piste de danse qui était presque déserte.

La Salsa pour mieux comprendre la place qu’elle occupe dans le cœur des mélomanes togolais comme béninois, est un genre musical et une danse qui est née à Cuba, s’est développée aux États-Unis et qui garde ses racines africaines, avec des influences espagnoles héritées de l’époque coloniale. Musique écrite à 4 temps, la salsa (Mot espagnol.) au sens propre signifie « Sauce. » et au sens figuré veut dire « Piquant. », « Sensuel. » et « Attirant. ». Beaucoup de choses s’expliquent mieux n’est-ce pas? (Sourire.).

Alors que lors de ces festivités, des musiques de grands chanteurs de salsa tels que feu Gnonnas Pedro, Africando, Jospinto, Célia Cruz, Marc Anthony et autres, sont diffusées, les salseros et les salseras par des déhanchés, des jeux de jambes et de pas, des tours de bras, du sourire et de la bonne humeur, exploitent bien l’espace pour démontrer et affirmer leur amour pour la salsa et par la même occasion, à leurs partenaires de danse.

Ils y mettront certainement encore plus de joie et d’énergie en apprenant qu’en plus de se faire plaisir en dansant, la salsa c’est comme pratiquer du sport. Oui! Parmi ses nombreux avantages, garder la forme, brûler des calories, augmenter les capacités respiratoires, améliorer la circulation sanguine, muscler toutes les parties du corps notamment le dos, le bassin, les épaules et les jambes qui sont les plus sollicités au cours de la danse, etc…Font d’elle une activité autant utile pour le maintien d’une bonne santé physique que pour la détente morale.

Plus de temps à perdre! Uno, dos, tres (Un, deux, trois.) La sauce balancée, que dis-je?! La Salsa envoyée, il faudrait continuer d’envahir la piste pour les bonnes raisons que désormais nous connaissons tous!… En solo, en couple ou en groupe, danser la salsa c’est conjuguer efforts physiques, jeu et bohneur! Il n’y a plus qu’à y aller maintenant…(Sourire.) Et que ça saute!… Je voulais plutôt écrire « Et que ça danse! ».

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez