Pub0
ChroniqueSanté

[Chronique] LE MAL DES TRANSPORTS : L’AFFECTION DE TROP!

de Anita Marcos

Il existe des maux bizarroïdes. Autrement, comment expliquer et comment comprendre qu’une fois embarquées dans une voiture, un bus, un train, un bateau, un avion ou un manège de rien du tout, certaines personnes sont immédiatement sujettes à des malaises qui se manifestent diversement, d’un individu à l’autre et qui disparaissent à la minute où ils quittent les moyens de transports mis en cause?!

Entre autres signes, vertige, nausées et vomissements, étourdissements et fatigue, maux de tête, palpitations, inconfort physique et trouble de l’équilibre, sueurs froides, pâleur de la face, baillements, perte de capacité d’attention et de concentration et somnolence, le tout provoqué par les déplacements en moyens de transports sont à mettre sur le dos de cette « Maladie. » appelée  » Mal des transports. », « Cinétose. » ou encore, « Naupathie. »

Tel que partiellement décrit plus haut, la définition du mal des transports correspond à une série de troubles causés pendant un voyage avec moyens de transports. Un ensemble de symptômes qui font ressentir mal être et profond malaise aux victimes de la dite maladie.

Cette sensation désagréable que nous appelons communément « Mal de voiture. », « Mal de mer. » et « Mal de l’air. » est surtout liée aux informations contradictoires reçues par le cerveau en ce sens qu’il y a décalage entre l’immobilité perçue par l’oreille interne et la vision de la mobilité par les yeux.

Ces deux effets conflictuels en lieu et place des sentiments de joie, de détente et de sécurité qui habitent le simple citoyen lambda, le voyageur et l’aventurier à l’idée de se déplacer, se balader, sortir va vite manquer d’enthousiasme auprès des personnes souffrant du mal des transports. Pour elles en effet, cette perspective est inquiétante, effrayante et presque cauchemardesque.

Heureusement! Certains soins palliatifs peuvent semble t-il, agir efficacement sur les symptômes du mal des transports. De quoi rendre les déplacements des personnes qui en souffrent, « Supportables. » dans la mesure du possible. Des astuces de grand-mères, de la médecine traditionnelle, des conseils et recommandations simples aux traitements médicamenteux, le choix est apparemment large.

Siroter du thé de gingembre (Anti-vomitif.) ou sucer du bonbon au gigembre, boire de temps en temps une boisson sucrée, mâcher du chewing-gum (Arôme menthe pourquoi pas?!), ne pas voyager le ventre vide, éviter l’alcool et les aliments gras, respirer de l’air frais, s’allonger, dormir, poser le regard à l’horizon et maintenir la tête fixe, ne pas lire, fumer ou jouer à des jeux sur écran, dans l’avion, dans une voiture, occuper le siège avant, le pont supérieur d’un bateau, le long des ailes d’un avion….participeraient à faciliter une traversée ou un tour.

Ajouté à ces propositions, il faudrait prendre à titre préventif des médicaments qui atténuent le mal des transports, rigoureusement prescrits par le pharmacien ou le médecin,….Ils constituent autant de remèdes sur lesquels s’appuyer pour espérer voyager dans des conditions acceptables pour les victimes de la cinétose.

Comme s’il n’était pas assez que ce mal concerne les voies de terre, de mer et de l’air, l’espace n’est pas assez loin de la planète terre pour échapper à la cinétose. C’est assez surprenant mais même à bord de vaisseaux spatiaux, le « Mal de l’espace. » s’est gravement manifesté avec Franck BORMAN sur l’Appolo 8 et Rusky SCHWEICKART sur l’Apollo 9 entraînant une modification du plan de mission.

Comme quoi, le « Mal de voiture. », le « Mal de mer. », le « Mal de l’air. » et le « Mal de l’espace. », ont en point commun ces manifestations connues pour rendre insupportables les déplacements de ceux qui en font les frais. Entre temps, la bonne nouvelle ici, c’est qu’ils peuvent contrecarrer le mal des transports, sourire aux lèvres et esprit dégagé de toutes appréhensions.

Anita MARCOS.

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez