Chronique

[Chronique] Avoir une bonne ou mauvaise réputation, peut changer la destinée d’une personne

LA RÉPUTATION : LORSQUE SON CARACTÈRE NÉGATIF RUINE LES CHANCES DE RÉUSSIR DU POLITIQUE.

La réputation c’est la manière dont quelque chose est connu, considéré dans un public. C’est l’opinion favorable et défavorable du public pour quelqu’un, pour quelque chose.

En politique, la réputation, l’image ou la renommée de quelqu’un compte-t-elle? La réponse est oui. Peut-elle nuire à un acteur politique, à une carrière politique? Lorsque la réputation est mauvaise, oui. « Votre réputation vous a précédé » entend-t-on souvent. Dans le monde politique, pourvu qu’elle soit positive car elle peut mine de rien garantir et assurer le succès d’un acteur politique.

Selon Hesiode, un poète grec de l’antiquité , « La réputation est un fardeau léger à soulever, lourd à porter et difficile à déposer ». Une assertion qui ne fait que confirmer l’importance et la sensibilité de la réputation d’un individu quant à son rang, son poste, son titre, sa personnalité et autres dans la société en général et dans le domaine professionnel, familial et même privé pourquoi pas?!

Pour revenir dans le milieu politique, celui qui nous intéresse présentement, il faut relever le fait que la plus petite vilaine histoire, la légère erreur dans un parcours universitaire, une nuit très arrosée d’alcool, la virée d’un soir qui a mal tourné, la vie d’une jeunesse insouciante qui a accumulé quelques bêtises ou encore des photos un peu osées voire intimes prises sur un coup de tête ou de cœur plutôt, etc…ne reviennent jamais sur la scène en paix. Ils frappent plutôt en plein visage.

Google 1

Une fois creusées, fouillées, déterrées et remueés, ces histoires peuvent tomber au moment le plus inattendu, le moins propice et entacher direct la réputation (bien qu’il s’agisse du passé), d’un candidat à la députation, à la mairie, à la présidentielle puis nuire banalement à toutes ses chances d’y arriver.

L’on se souvient encore du scandale de l’hôtel Sofitel qui avait éclaboussé Dominique STRAUSS-KAHN, ancien directeur du Fonds Monétaire International (FMI), qui avait obscurcit sa réputation et par conséquent détruit ses chances de devenir président de la République Française. DSK, en 2012 était pourtant l’un des grands favoris. Si en 1965, le général DE GAULE avait déclaré: « On ne fait pas campagne avec des boules puantes », il faut dire que DSK avec ce dossier qui ne sentait pas la rose, s’est pris les pieds dans une corde et est resté bien loin de la scène politique depuis l’affaire Nafissatou DIALLO.

Du côté des États-Unis d’Amérique en 1988, Gary HART qui était pressenti à la maison blanche, avait dû se retirer après avoir été pris en flagrant délit d’adultère. La réputation de « Coureur de jupons » a laquelle il réagissait en affirmant: « Suivez moi, je m’en fiche, je suis sérieux » a juste fait une bouchée de ses ambitions politiques et de lui-même . Sans vouloir omettre des affaires plus récentes avec Anthony WEINER aux États-Unis, Benjamin GRIVEAUX en France et Boris JOHNSON en Angleterre, il faut se faire une raison: La mauvaise réputation achève et enterre définitivement une carrière politique.

Si en faisant allusion à une femme ou à un homme politique, mauvaise réputation il y a, suivent immanquablement le manque de confiance, l’irrespect, la deconsideration, la perte d’admiration et de crédibilité et donc l’absence d’accord de suffrages par les votants, l’échec et la chute puis dans la majorité des cas, la démission pure et simple quand bien même l’intéressé était promis à un brillant avenir en politique.

Les jeunes qui ambitionnent de faire une carrière en politique, les acteurs qui y sont déjà et même ceux qui n’y sont plus on ne sait jamais, devraient faire attention à ce qu’ils disent, à ce qu’ils font, aux endroits qu’ils fréquentent, aux connaissances et cercles d’amis avec lesquels ils traînent, aux photos et vidéos censées immortaliser certains précieux instants, aux publications sur les réseaux sociaux, etc…car des actes ou des mots mal placés, un mal interprétés, un passé douteux ou des expériences pas très reluisantes qui rattrapent ne font jamais bon ménage avec les aspirations en politique.

D’ailleurs, le philosophe allemand Friedrich NIETZSCHE a clamé en son temps: « Il est plus facile de s’arranger avec sa mauvaise conscience qu’avec sa mauvaise réputation ». Et il est bel et bien vérifié qu’une mauvaise réputation est comme une ombre fidèle, un pot de colle. Autant alors faire attention et rester autant que se peut dans le droit chemin.

Crédit image: Internet.

Anita MARCOS.

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité