Internationale

RCA: une défaite difficile à digérer pour la France

En Centrafrique, la France remue ciel et terre afin de reprendre son emprise sur ce pays stratégique et ce, via des accusations portées contre le gouvernement, l’armée mais surtout contre la Russie !

Il y a quelques jours, les médias mainstream tentaient de faire croire qu’il y a une mésentente et une course au pouvoir entre la Chine et la Russie en RCA. Cette fois-ci c’est autour de la soi-disant enquête de RFI sur les exactions des russes en RCA !

Tout d’abord, cette question vient à l’esprit : qui est RFI pour mener une enquête dans un pays souverain et indépendant ? Le pays ne dispose-t-il pas lui-même d’institutions pour investiguer sur ce qui se passe dans le pays ? Bien sûr que si, et c’est pour cela d’ailleurs que le porte-parole du gouvernement centrafricain Ange Maxime Kazagui se dit surpris par la méthode utilisée et met en cause le bien fondé de ces accusations. «Nous nous étonnons de cette convergence et nous pensons qu’il s’agit d’actions organisées contre notre pays avec un objectif très clair, c’est tout simplement de faire en sorte d’arrêter la progression de nos Faca et de nos alliés dans la libération de notre pays. On ne peut pas essayer de nous amener à pas forcés vers l’accusation de nos forces et de nos alliés sans qu’une vraie enquête n’ait été faite», a déclaré Ange Maxime Kazagui.

Dans un communiqué, l’ambassade de Russie à Bangui a, elle aussi, réagi à l’enquête publiée par RFI en dénonçant de «fausses nouvelles». «Nous constatons avec regret qu’en publiant cet article un média renommé s’aligne avec des fabricants de fausses nouvelles qui servent les intérêts des malfaiteurs qui complotent pour renverser le gouvernement légitime», peut-on notamment lire dans ce texte.

En effet, depuis plusieurs mois, le renforcement des liens Bangui-Moscou gêne et la force d’occupation le fait clairement comprendre.

A titre d’exemple, la mission de coopération de défense française, initialement composée de dix officiers et sous-officiers, a été réduite au strict minimum, et ceci, ne plaît absolument pas à la force d’occupation !

 Source: press TV

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

55 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité