Site icon Togonyigba

FRANCE/Rentrée politique de l’exécutif ce mercredi : des dossiers importants à l’ordre du jour

La rentrée politique de l’exécutif français, c’est ce mercredi 24 août 2022. Le président et le gouvernement sont de retour ce mercredi pour le conseil des ministres après une pause estivale. Emmanuel Macron, de retour de trois semaines de vacances au Fort de Brégançon, va réunir son gouvernement

La cloche de la rentrée va sonner ce mercredi pour l’exécutif. Outre le dérèglement climatique, la rentrée politique de l’exécutif sera également marquée par la guerre en Ukraine et l’inflation, en attendant les hostilités parlementaires qui ne reprendront qu’en octobre.

Le Conseil des ministres se réunit en effet ce jour à l’Élysée, dans un climat rempli d’incertitudes liées à la guerre en Ukraine, au dérèglement climatique et à l’inflation, en attendant les hostilités parlementaires qui ne reprendront qu’en octobre.

Emmanuel Macron et Élisabeth Borne

Après trois semaines de vacances au Fort de Brégançon, Emmanuel Macron réunit donc son gouvernement, au lendemain d’un dîner de travail, mardi soir, avec la Première ministre Élisabeth Borne pour aborder les grandes priorités de la rentrée.

De retour des vacances Macron fera son premier déplacement en Algérie jeudi.
L’agenda présidentiel reste largement occupé par les dossiers internationaux. Ces derniers jours, Emmanuel Macron s’est entretenu avec les présidents ukrainien et russe Volodymyr Zelensky et Vladimir Poutine, mais aussi avec les dirigeants américain, britannique et allemand au sujet de la guerre. Et jeudi, dès le lendemain du Conseil des ministres, il sera en Algérie pour une visite de trois jours.

Mais depuis Bormes-les-Mimosas dans le Var, lors d’un discours de commémoration, Emmanuel Macron a donner le ton d’une rentrée potentiellement compliquée dans l’Hexagone. Après avoir dénoncé « l’attaque brutale » russe en Ukraine, il a appelé les Français à « regarder en face le temps qui vient, résister aux incertitudes » et « accepter de payer le prix de notre liberté et de nos valeurs ». Des propos « extraordinairement inquiétants, anxiogènes », a jugé le député LR Eric Ciotti, alors que l’inflation est dans tous les esprits.

This website uses cookies.

This website uses cookies.

Quitter la version mobile