Pub0
ChroniquePOLITIQUE

[Chronique] PARTICIPATION AU DÉVELOPPEMENT D’UNE NATION : APRÈS LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ET LES AUTRES AUTORITÉS POLITIQUES, LA PARTITION DU CITOYEN LAMBDA.

Construire un pays n’est pas l’affaire d’une seule personne. C’est une responsabilité qui incombe à tout un peuple, chaque citoyen ayant son dé à jeter. J’en veux pour preuve l’exemple du chantier d’une maison. Voir ce rêve ou ce projet devenir réalité, implique une chaîne de femmes et d’hommes rompus à la tâche.

L’architecte, les maçons, les peintres, les carreleurs, le menuisier, le plombier, le décorateur d’intérieur, les différents ouvriers etc…apporteront en effet à la concrétisation de cette maison, leur savoir-faire, leur expertise, leur touche, leur talent et quand ils y ont mis du cœur, le résultat à l’arrivée est juste « Waouh. ».

Cet exemple s’applique parfaitement à l’idée selon laquelle le développement d’une nation ne peut en aucun cas dépendre du chef de l’état uniquement, de son gouvernement seulement. Celui-ci peut en effet accomplir des merveilles s’il sent qu’en retour les citoyens travaillent d’arrache-pied pour non seulement apporter leur pierre à la bâtisse mais également, s’ils soutiennent et en accompagnent effectivement sa vision, ses actions et ses projections.

Bien évidemment des citoyens ont le droit de ne pas être en accord avec la vision d’un gouvernement en place. Il serait cependant plus intéressant de s’y opposer avec tact et de façon constructive, d’autant plus que la finalité de toute cette histoire est bien le développement d’une nation commune à toutes les parties prises en compte.

Le mot « Politique. » connaît bien des définitions et des compréhensions selon les intérêts des citoyens d’un pays. Tellement le cou du mot « Politique. » est tordu, tellement il est tourné et retourné dans tous les sens et selon les convenances personnelles qu’ils en arrivent à décider qu’il revient à un président de la République et à lui seul, d’opérer cette magie du changement qui pourtant relève également de la responsabilité de chaque citoyen d’un pays!

À cette allure, le premier dirigeant d’une nation ferait peut-être mieux de devenir le magicien d’oz ou même un super héros puissant afin de réaliser en un temps record, des exploits au goût de miracle. En effet, on dit bien « Aux grands maux, les grands remèdes! » Quoique….

La réalité, quand on s’y attarde est toute autre ! Sortir des films qu’on se fait et jouer activement son rôle de citoyen exemplaire en mettant la main à la pâte, serait plus utile et raisonnable pour tout le monde. Ceci dit, il est important que les populations aient leur mot à dire s’agissant de la gestion étatique mais il est capital qu’elles y participent également car l’union fait la force. On ne le dira jamais assez! À ce propos justement, le symbole de la jarre trouée en dit long.

Il ne sert donc à rien d’accuser un responsable politique du sous-développement de son pays, quand on a pas soi-même levé le petit doigt pour s’y impliquer concrètement. En réalité, c’est trop facile de comdamner les autres de ce que nous pouvons nous reprocher intérieurement. Il est temps de moins parler et d’agir surtout.

Anita MARCOS.

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez