Échos des ÉcolesÉducationNationale

[Éducation] Réponse sèche assortie de lancement d’une grève de 48 heures du SET à Gilbert Bawara

L’ombre de la grève continue de planer au-dessus du secteur éducatif du Togo. Le SET, Syndicat des Enseignants du Togo annonce une grève de 48 heures, les 24 et 25 mars 2022 en réponse au mutisme de l’employeur autour de sa plateforme revendicative déposée le 04 février 2022 et relancée le 21 février. L’information a été rendue publique par le SET dans un communiqué en date du 15 mars 2022.

Dans son communiqué, le SET répond du tic au tac au ministre de la fonction publique qui persiste sur l’illégalité de l’existence de ce syndicat qui mène dans des revendications des enseignants depuis qu’il a été porté sur les fonds baptismaux. Le coup d’épée du ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales portant annulation du numéro d’enregistrement du SET n’aura finalement été qu’une vaine tentative de dissolution de ce syndicat.

A travers son communiqué, le SET énumère les références des pièces justificatives de son existence légale conformément aux dispositions de la loi 2006 – 010 – du 13 décembre 2006 portant code du travail et évoque la non rétroactivité de la loi pour réfuter les arguments du ministre basés sous les dispositions de la loi No 2021-012- du 18 juin 2021 donc du nouveau code du travail.
Ainsi, le SET appelle à une mobilisation générale de tous les enseignants de tous ordres et de tous degrés confondus pour la réussite de la grève des 24 et 25 mars prochains. Il les invite tous à se lever comme un seul homme pour réclamer une fois de bon leurs droits car précise le communiqué, « il n’est pas question d’attendre 5 bonnes années avant de réclamer quoi que ce soit… S’il faut perdre des mois de salaire pour être bien traités après, il est indispensable d’en finir une fois de bon ».

Le SET semble s’ouvrir au dialogue pendant le déroulement de la grève sur la base de l’article 329 du code du travail qui précise que les parties ont l’obligation de poursuivre les négociations en période de grève.
Avec cette sortie du SET, l’on comprend que KOSSI Kossikan, Secrétaire général adjoint du Syndicat des Enseignants du Togo (SET) et ses camarades sont loin de céder face aux manœuvres du gouvernement destiné à les ignorer. Réalité qui s’explique d’ailleurs par le mémorandum d’entente signé par le gouvernement avec des syndicats, Mémorandum que le SET n’a nullement signé. « Le Bureau National tient également à rassurer les camarades enseignants que le SET n’est pas été signataire de ce Mémorandum et que les clauses de ce « pacte » n’engagent en aucun cas le SET » souligne le communiqué.

Céline N.

Google 1

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

87 commentaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité