Afrique

Au Sénégal, une coalition d’opposition se forme contre un troisième mandat de Macky Sall

À dix mois de l’élection présidentielle prévue au Sénégal en février de l’année prochaine, les opposants au troisième mandat du président Macky Sall ont décidé de mettre les bouchées doubles.

Un front d’opposition d’une centaine d’organisations politiques et de collectifs de la société civile s’est formé dimanche à Dakar pour barrer la route à un éventuel troisième mandat du président sortant Macky Sall.

Barrer la route à Macky Sall.

Plus de 100 organisations politiques et de la société civile ont lancé dimanche 16 avril à Dakar une coalition pour faire barrage à un éventuel troisième mandat du président Macky Sall. Le « Mouvement des forces vives du Sénégal F24 », en référence à laprésidentielle prévue en février 2024, a été lancé en présence de plusieurs chefs de l’opposition, dont Ousmane Sonko.

La coalition est formée notamment de partis, d’organisations de la société civile et de personnalités indépendantes. Elle vise « le respect par le président Macky Sall (élu en 2012 et réélu en 2019) de la Constitution et de la parole donnée et son renoncement à présenter sa candidature pour un troisième mandat illégal et illégitime », selon sa déclaration publiée dimanche.

Google 1

Le président Sall, après plusieurs déclarations dans lesquelles il affirmait qu’il ne se présenterait pas en 2024, reste aujourd’hui muet sur ses intentions par rapport à ce scrutin, alors que ses opposants estiment qu’il finit ses deux mandats légaux.

Le dirigeant sénégalais a maintenu ouverte la question de sa candidature en faisant valoir que seuls des facteurs politiques, et non pas constitutionnels, l’empêcheraient de se présenter, dans un entretien publié mi-mars par le magazine français L’Express.
« Sur le plan juridique, le débat est tranché depuis longtemps » en sa faveur, déclare-t-il dans cet entretien. « Maintenant, dois-je me porter candidat pour un troisième mandat ou non ? (…) Je n’ai pas encore apporté ma réponse. Le moment venu, je ferai savoir ma position ».

Plus de 120 entités ont signé dimanche la charte du Mouvement F24, selon ses initiateurs.

La coalition réclame aussi la libération des « détenus politiques » arrêtés lors des manifestations liées au procès en diffamation intenté contre Ousmane Sonko par le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang, également responsable du parti présidentiel.

Avec AFP

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité