ActualitésTechnologie

Une première mondiale : le taxi aérien certifié pour le transport de passagers prend son envol en Chine [VIDÉO]

The world’s first certified passenger-carrying air taxi takes flight

La Chine a officiellement délivré vendredi la première certification au monde pour un taxi volant autonome électrique. Imaginez survoler la ville dans un avion électrique sans pilote qui peut vous emmener d’un point A à un point B en quelques minutes sans pilote à bord. Cela ressemble à de la science-fiction, non ? Eh bien, plus maintenant.

Ce n’est plus de la science-fiction. On pourrait très vite voir des passagers chinois payer pour prendre de taxis volant.

La société chinoise Ehang est devenue la première entreprise au monde à recevoir une certification de navigabilité pour ses taxis aériens entièrement autonomes transportant des passagers.

Une première mondiale. Vendredi, la Chine a certifié un taxi volant autonome conçu par la startup EHang, qui est considérée comme un des leaders mondiaux de la mobilité aérienne urbaine. « L’Administration chinoise de l’aviation civile (CAAC) a délivré le certificat de type au système d’aéronef sans pilote EH216-S », a déclaré l’institution dans un communiqué transmis à l’AFP. Cet aéronef entièrement électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL) est le premier à obtenir un tel document, a affirmé l’entreprise chinoise dans un communiqué.

Ce certificat de type prouve que son engin « répond aux exigences de navigabilité » et « possède les capacités de sécurité pour des opérations habitées », a expliqué le CAAC. Autrement dit, le taxi volant d’EHang n’a pas encore obtenu l’autorisation de transporter des passagers. « Ce modèle va faire l’objet d’examens de qualification opérationnelle et sera officiellement mis en exploitation commerciale après avoir satisfait aux exigences », a fait savoir l’institution.

Google 1

Une course à la certification

Si la demande d’un certificat de type est un processus long et coûteux, son obtention ouvre grand la voie à une utilisation des aéronefs pour le grand public. « Au cours du processus de validation, l’EH216-S a subi des tests approfondis en laboratoire, au sol et en vol dans des laboratoires aéronautiques professionnels et sur des sites de test répartis sur plusieurs lieux en Chine », a indiqué EHang. Ils ont permis de tester les performances des principaux matériaux de l’engin, sa résistance aux chocs et aux flammes ou encore la toxicité des gaz. 

« Nous espérons devenir les premiers au monde, à court terme, à lancer l’exploitation commerciale d’eVTOL à pilote automatique », a déclaré Hu Huazhi, fondateur et PDG d’EHang.

« En faisant du TC (certificat de type) notre tremplin, nous lancerons les opérations commerciales des eVTOL sans pilote EH216-S, en donnant la priorité à la sécurité avant tout », a-t-il assuré. 

Avec cette première certification, la Chine prend de vitesse l’Europe et les États-Unis. Plusieurs entreprises cherchent en effet à l’obtenir, comme la startup allemande Volocopter pour son Volocity. Elle espère être autorisée à le mettre en service à Paris et dans sa région lors des Jeux olympiques l’année prochaine.

C’est aussi le cas de Wisk Aero, startup de Boeing, avec son taxi volant autonome dévoilé l’année dernière.

Avec leclaireur.fnac.com

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité