Culture et traditionSpiritualité

Togo | Le Festival des Divinités Noires a tenu toutes ses promesses à Aného et Glidji : la Divinité Kélégbétô des couvents Hlandè a marché sur l’eau !

Au Togo, les villes d’Aného et de Glidji dans la commune des lacs 1, ont connues une animation assez particulière les 12,13 et 14 Janvier 2024. C’était à l’occasion de la 9ème édition du Festival des Divinités Noires, organisé par l’Association Acofin.

Axé sur le thème “Harmonie des âmes : célébration des racines, convergence des cultures”, le Festival, a livré toutes ses promesses aux festivaliers qui ont fait nombreux le déplacement. Pays hôtes : le Bénin et l’Inde.

Cette 9ème édition qui a pour ambition et objectif de promouvoir le patrimoine culturel africain dans toute sa dimension et qui rassemble les sociétés initiatiques africaines pour un voyage dans le temps au cœur des traditions et des héritages a rassemblé dans la préfecture des Lacs, plusieurs personnalités publiques, ambassadeurs accrédités au Togo, des prêtres vodun venus d’un peu partout ainsi que des têtes couronnées à l’instar du roi d’Abomey, Agoli-Agbo et du chef traditionnel de la ville d’Aného, Nana Anè Ohiniko Quam Dessou XV, roi des Mina.

À l’ouverture du Festival, vendredi 12 janvier 2024, après la prière des prêtres indiens venus de l’Himalaya, le ministre togolais de la Culture et du Tourisme, Kossi Gbényo Lamadokou, représentant le chef de l’Etat, dans ses mots d’ouverture, a souligné l’importance de préserver ces trésors immatériels et de les transmettre aux générations futures. Le ministre a également félicité le comité d’organisation, l’association Acofin avec à sa tête Me Tete Wilson Bahun pour avoir réussi à redonner vie à ce Festival après dix années de pause. Une prière des prêtres Guin Ata Sakumo, Maman Koley et Na Bossomafli a été dite pour une bonne année 2024.

S’en est suivi un peu plus tard, un défilé des différentes communautés et sociétés initiatiques invitées au Festival.

Google 1

Entre autres diverses activités qui ont meublées le Festival, les émonstrations de danses des 41 différentes divinités en pays Guin, on peut noter brièvement les consultations de Fâ, les prestations de chants et danses sacrées rythmés par des tam-tams, les carnavals, les expositions, les dégustations culinaires de différents mets, les concert et de sons et lumières.

Les festivités ont débuté à Glidji Kpodji Gbatchomé avec un défilé des couvents guins-mina, des parades des Guêlêdês du Togo et du Bénin, des Kondonas de Pya, des jeunes filles vierges Adjifos, des jeunes danseurs d’Abomey et des danseurs de feu de Bassar.

Les temps forts du Festival

Samedi 13 janvier, jour de la ville d’Abomey. Ce pays invité a laissé le public stupéfait avec une scène bien mystérieuse : la Divinité Kélégbétô des couvents Hlandè a marché sur l’eau en traversant le lac d’Aponoukpa jusqu’à la façade du Palais Lolan, en bordure de l’eau.

Dimanche 14 janvier, dernier jour, a été dédié à l’Inde. Les prêtres venus de l’Himalaya pour l’occasion et les membres de l’association pour l’éveil de la conscience Hare Krishna ont officié des prières au temple Hare Krishna d’Aného, qui ont connu la participation de l’ambassadeur Sanjiv Tandon. À la place Acofin, les membres de l’association de l’éveil de la conscience Hare Krishna ont partagé avec le public, les valeurs et enseignements de Krishna, le lien avec les divinités telles que Ganesh, Shiva, Hinda etc… qui eux tous trouvent leurs similaires dans les divinités du panthéon et des cultes des Guin et Mina. Après avoir plaidé pour un rapprochement des peuples, une dégustation de différents mets de la cuisine indienne a permis de raffermir la découverte de l’autre.

Un bal populaire a refermé les rideaux de cette 9ème édition. À la clôture du Festival des Divinités Noires, Me Tete Wilson Bahun, Président de l’association Acofin s’est réjouit de l’engouement renouvelé du public qui s’est déplacé dans les deux villes, Aného et de Glidji, aussi du spectacle, et surtout du retour des Divinités dans la ville d’Aného et donne rendez-vous pour la 10ème édition en 2025 qui sera plus grandiose.

Céline N.

Retour en image du Festival des Divinités Noires

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité