Échos des ÉcolesÉducation

Togo/ Éducation : les cours de répétition payants reviennent – ils sous d’autres appellations ?

On se rappelle que le ministre des enseignements primaire secondaire, technique, Dodzi Komlan Kokoroko, avait demandé aux enseignants de mettre fin aux cours de répétition payants dans les établissements scolaires en début de mars 2021. Mais aujourd’hui, dans les écoles privées, on assiste à une résurgence des cours de répétition payants déguisés à une autre appellation.

Les travaux dirigés (TD), l’autre nom des cours de répétition, sont devenus un fond de commerce pour beaucoup d’enseignants qui les rendent obligatoires dans le seul but de soutirer de l’argent aux élèves. Le chantage est mis en contribution en redonnant les mêmes sujets déjà traités au TD lors des devoirs pour favoriser ceux qui viennent et obliger tacitement les absents à y venir.

Les cours de répétition payant sont interdits dans presque tous les établissements scolaires sauf les cours de soutien et reméditation qui relèvent de l’organisation pédagogique de chaque établissement. Certains enseignants qui n’arrivent peut-être pas joindre les deux bouts ou, ne pouvant plus supporter l’interdiction de ces cours de répétition payant improvisent d’autres méthodes pour faire payer les élèves.

Ce qui pousse certains enseignants à chercher tous les moyens possibles à faire payer aux élèves est lié à leurs conditions de vie précaires et pour beaucoup, à cause de la cupidité. Pour d’autres, étant vacataires, ils sont obligés d’imposer ces cours pour pouvoir joindre les deux bouts.

« Les enseignants de CM1 et CM2, disent aux enfants comme il y a plus de cours de répétition payant et que normalement ils terminent les mercredis et vendredis à 11h30′, maintenant ils vont prolonger les cours de rattrapage à partir de 11h45′ jusqu’à 14h qui sera facturé à 100f. Ils renvoient les élèves pour aller chercher le sou avant de suivre ces cours de rattrapage » nous confie un parent d’élève.

Google 1

Où se trouve l’équité ?

Si les sujets traités en TD reviennent en devoir, c’est de la tricherie ! C’est par ses méthodes qu’on apprend le gain facile aux enfants. Et demain quand ils deviennent adultes pour servir leur pays, on s’étonne qu’ils sont en fait des mercenaires
narcissiques déloyaux capables de vendre leur pays en pièces détachées aux étrangers.

L’apprentissage des valeurs d’intégrité et d’honnêteté tout comme la culture du mérite et de l’excellence commencent à la maison et se consolident sur les bancs d’école. Et c’est la mission principale d’un enseignant.

Quelles solutions à cette résurgence des cours de répétition payants ?

Il est essentiel de chercher des moyens de renforcer l’éducation pour tous au Togo, en garantissant que chaque élève ait la possibilité de réussir sans avoir à dépendre de cours de répétition payants qu’ils soient déguisés ou non.
Que le ministre Kokoroko statue sur le plafond des salaires des enseignants dans le établissements privés. C’est le lieu de rappeler au gouvernement sur les suivis des salaires dans toutes les écoles privées

Pour rappel, tous les cycles d’enseignement confondus, 3 000 000 d’élèves avaient pris le chemin des classes le 26 septembre 2022 dans le pays.

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité