AfriqueÉconomie

GoviEx vend le projet d’uranium de Falea au Mali

Projet d'uranium-argent-cuivre au Mali

GoviEx Uranium vend son projet d’uranium-argent-cuivre Falea au Mali à African Energy Metals dans le cadre d’une transaction en espèces et en actions de 5,5 millions de dollars canadiens.

Le projet se situe à environ 350 km à l’ouest de la capitale du Mali, Bamako, et à environ 240 km au sud de la ville de Kayes. Il se trouve également à environ 80 km à l’est du gisement d’uranium Saraya East d’Areva au Sénégal et à environ 13 km le long du gisement d’or Siribaya d’Iamgold. En vertu de l’accord, GoviEx vendra toutes ses actions en circulation dans le projet et recevra pour 2 millions de dollars canadiens de métaux énergétiques africains et une redevance de 3 % sur le rendement net de la fonderie.


Si la licence de Falea est renouvelée, African Energy émettra des actions supplémentaires de GoviEx d’une valeur de 3 millions de dollars canadiens. GoviEx pourra nommer un administrateur au conseil d’administration d’African Energy si ses parts dans la société dépassent 10 %.

« GoviEx deviendra un actionnaire important d’African Energy Metals et nos actionnaires continueront de bénéficier de leurs connaissances et de leur expertise minière », a déclaré Stephen Bartley, président exécutif d’African Energy, dans un communiqué de presse. « Moins de 5% de la propriété a été explorée, il y a donc un potentiel d’exploration substantiel pour l’uranium, le cuivre, l’argent et l’or. »

Pour sa part, GoviEx, qui a acquis Falea auprès de Denison Mines en juin 2016, a noté que l’opération donne à ses actionnaires une exposition continue à Falea et lui permettra de se concentrer sur l’exploration et le développement des projets d’uranium de Madaouela et Mutanga en Niger.

GoviEx décrit Falea comme un gisement d’uranium associé à une discordance et dit qu’il se produit au niveau ou juste au-dessus de la discordance entre les séquences sédimentaires birimiennes et sus-jacentes, dans le grès de Kania ainsi que dans le conglomérat basal sous-jacent.

Selon une estimation des ressources de 2015, Falea contient des ressources indiquées de 6,9 ​​millions de tonnes titrant 0,1% U308, 0,2% cuivre et 72,8 grammes d’argent par tonne pour 17,4 millions de livres. U308, 24,4 millions de livres. cuivre et 16,1 millions d’onces. argent.

Les ressources présumées ajoutent 8,8 millions de tonnes titrant 0,069% U308, 0,20% cuivre et 17,3 grammes d’argent par tonne pour 13,4 millions de livres. contenait U308, 38,7 millions de livres. cuivre et 4,9 millions d’onces. argent.

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité