ActualitésAfrique

Burkina Faso : des tirs nourris entendus dans plusieurs casernes

Depuis 1h du matin, des tirs à l’arme automatique et l’arme lourde ont été entendus dans plusieurs casernes, au camp du général Baba Sy et au camp Sangoulé Lamizana

« À Gounghin provenant du camp Sangoulé Lamizana », a affirmé un militaire de ce quartier situé à la sortie ouest de Ouagadougou, ce qu’ont confirmé des habitants, parlant de «tirs de plus en plus nourris».

Des tirs ont également été entendus dans un autre camp militaire de Ouagadougou, celui de Baba Sy, à la sortie sud de la capitale, et à la base aérienne proche de l’aéroport, selon des sources militaires. Des coups de feu se sont également produits dans des casernes de Kaya et Ouahigouya (nord), selon des habitants.

Ces mouvements dans des casernes burkinabè surviennent au lendemain de nouvelles manifestations de colère d’habitants excédés par l’impuissance des autorités à faire face à la violence jihadiste qui ravage le Burkina Faso depuis 2015.

Des incidents sont également signalés à Kaya et Ouahigouya dans le nord du pays. On ignore pour l’instant les raisons de ces fusillades qui surviennent dans un contexte de tension.

Pour l’heure, la situation reste confuse mais plusieurs observateurs n’écartent pas l’hypothèse d’un coup d’Etat, compte tenu des derniers développements de l’actualité sociopolitique du pays.
En effet, les burkinabés se montrent de plus en plus en colère face au gouvernement du président Roch Kaboré depuis quelques mois. Ce, en raison de l’insécurité généralisée qui s’observe dans le pays. L’opposition et plusieurs organisations de la société civile multiplient les manifestations contre la gestion gouvernementale. Pas plus tard qu’hier, samedi 22 janvier 2022, des manifestants ont rallié les rues pour dénoncer l’incapacité du président Roch Kaboré face aux maux qui déciment le Burkina Faso et ont exigé sa démission du pouvoir.
Le soutien de l’Etat burkinabé aux sanctions imposées par la CEDEAO au Mali a également été pointé du doigt.

Autre fait important à rappeler, une tentative de coup d’Etat menée par un officier de haut rang, a été déjouée il y a quelques semaines. De sources officielles, au moins 15 militaires ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire.

OBJECTIF one

Togonyigba Groupe de presse

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité