Échos des Écoles

Togo : Une élève trouve la mort dans les champs de son enseignant

Une élève décède par mosure de serpent

Le mercredi 30 novembre 2022 , dans l’inspection d’enseignement primaire publique de Sotouboua nord, l’élève SOTOU Adèle de la classe de CM1 de l’école primaire publique de Sessaro, trouve la mort par suite d’une morsure de serpent dans le champ d’un enseignant.

Selon le rapport de décès dressé par le chef d’inspection de l’IEPP Sotouboua- nord, les circonstances du décès se présentent comme suit:

« Sur sollicitation pour la récolte du soja situé derrière le bâtiment scolaire de l’enseignant WAMA Bamana Miwadiga, la directrice WASSIKE Pyalou aurait donné son accord en violation des textes en vigueur.

Au cours de cette activité qui s’est tenue le vendredi 25 novembre 2022 au soir, la victime a été mordue par un serpent. Cette dernière serait transportée chez un guérisseur pour des soins.

Le lundi 28 novembre 2022, l’enfant vomissait avec le sang et le guérisseur se voyant dans l’incapacité d’apporter un traitement adéquat, les a instruit d’évacuer l’élève vers un centre de santé. Mais c’était trop tard car l’élève succomba suite à cette morsure le mardi 29 novembre et inhumée le lendemain 30 à Sessaro

Google 1

Des sanctions à minima

Les deux directeurs Piyalou Wassike et Alakim Palle ont été sanctionnés par le Directeur régional de l’éducation dans la région centrale. Les 2 directeurs d’école deviennent de simples chargés de cours. L’un va officier à l’EPP Nabou dans le Mô tandis que l’autre est muté à l’EPP N’Djanvez dans Sotouboua nord.

Bien que ces activités extra-scolaires et les punitions corporelles sont interdites par la loi, fort est de constater que cette disposition continue à ne pas être respectée par le corps enseignant surtout dans les localités de l’intérieur du pays qui
continuent toujours par imposer des corvées aux apprenants au mépris des dispositions légales.

Rappelons par ailleurs que le gouvernement avait interdit le port de téléphone en classe, les châtiments corporels, ainsi que l’utilisation des élèves à des fins personnelles à savoir les travaux champêtres, le ramassage de sables, de graviers, de bois, de corvée d’eau, etc…

Les enseignants doivent absolument respecter ces interdits afin qu’aucun autre drame semblable ne puisse se produire à nouveau dans le milieu éducatif et sur la terre de nos aïeux.

Céline N.

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

2 commentaires

  1. I think this is among the most vital information for me.
    And i’m glad reading your article. But want to remark on some general things, The website style is ideal, the articles is really excellent
    : D. Good job, cheers

  2. 442795 14055Maintain in touch whilst functioning from your personal home workplace with out all with the hassle of purchasing or procurment costly workplace equipment. Debtors are allowed to apply with their a bad credit score background whenever. 364897

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité