ActualitésNationalePOLITIQUE

Togo/ Le feuilleton politique togolais n’a pas de fin ! l’ANC claque la porte de la CNAP

La politique togolaise serait unique dans le monde entier. Le feuilleton de cette politique n’a pas de fin. Le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Jean-Pierre Fabre vient de claquer la porte de la Concertation Nationale des Acteurs Politiques (CNAP). C’est à travers une lettre envoyée ce lundi 12 juillet au ministre en charge de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi que le maire de la commune du golfe 4 manifeste son mécontentement.

Le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), qui avait mis en garde entre temps le ministre en charge de l’Administration territoriale de la suspension de la participation de son parti aux discussions de la CNAP vient de le faire. « Nous ne pouvons nous retrouver cantonnés dans un rôle d’accompagnateur et de faire-valoir, pour une opération de saupoudrage ou de replâtrage du cadre électoral de notre pays, que l’ensemble des populations togolaises juge inique et propice à la fraude en faveur du pouvoir en place » peut-on lire dans la lettre envoyée au ministre de l’Administration territoriale.

Dans l’attente d’une réaction positive de la part du gouvernement, le parti de Jean-Pierre Fabre suspens sa participation aux travaux de la CNAP si les recommandations faites par la communauté internationale ne sont pas prises en compte. Dans sa lettre, l’ANC rappelle que pour l’amélioration de ce cadre électoral, la communauté internationale a formulé, par l’intermédiaire de l’Union Européenne (UE), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et les Nations Unies (PNUD), à maintes reprises, à travers de nombreux rapports d’observation et d’évaluation des élections et des processus électoraux au Togo, « des recommandations pertinentes qui sont demeurées lettres mortes à ce jour ».

Le maire de la commune du golfe 4 et l’ex-chef de file de l’opposition précise dans la lettre que « L’ANC reste ouverte à toute discussion permettant de garantir au peuple togolais, son droit inaliénable de choisir librement ses dirigeants à travers des élections régulières, libres et transparentes ainsi qu’une vie paisible et décente dans la sécurité »

En effet, le 27 mai dernier, le parti de Jean-Pierre Fabre avait exprimé ses préoccupations suite au « rejet par la Concertation Nationale des Acteurs Politiques (CNAP) » de ses propositions, « visant notamment la transparence et l’équité des consultations électorales ». Dans cette première lettre Jean-Pierre Fabre écrit «l’ANC se verra contrainte de ne pas s’associer au semblant de consensus qui se dessine contre son gré ».

Le 16 juin 2021, le parti a adressé un deuxième courrier au ministre de l’administration territoriale sur le même sujet, et sollicité une rencontre avec vous pour « clarifier la situation avant de poursuivre les discussions au sein de la CNAP ». On apprend qu’une rencontre a eu lieu le 1er juillet 2021 avec Payadowa Boukpessi. L’ANC dit noter que « malheureusement, cette démarche n’a pas trouvé une oreille attentive » de la part du gouvernement

Jean-Pierre Fabre vient de mettre sa menace à exécution. On attend de voir la réaction du gouvernement suite à la lettre du parti ANC.

Fabrice G

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

51 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité