Culture et tradition

Togo/Lacs 3 : Le village de Nimagna a une nouvelle place publique

Nimagna, un village situé dans le canton d’Agbodrafo, Commune de Lacs 3 à environ une trentaine de kilomètres de la capitale togolaise a fait peau neuve.

Emportée par l’érosion côtière depuis plusieurs années, l’ancienne place publique (Hounkõ) se trouve aujourd’hui dans la mer. Et pour redonner vie à ce lieu sacré où viennent se ressourcer les mânes de ancêtres, le Palais royal dirigé par la Régente Dovi Komahe passe de la parole à l’acte.
Après une consultation publique du Fã qui a indiqué le lieu propice, les prêtres vodou et leurs adeptes ont pris d’assaut le village hier samedi nuit pour la réinstallation de la place publique.

Prêtres vodou, adeptes et populations en route pour les cérémonies

Les populations de Nimagna et les adeptes vodoun ont pris d’assaut le grand carrefour menant à Gatovoudo (Puits des Esclaves) pour l’invocation des morts et du fondateur dudit village. L’objectif selon le grand prêtre Kokouvi Aklobessi-Edoh est de confier le début des cérémonies qui vont durer plusieurs jours aux ancêtres.

Prêtres vodou, adeptes et populations en route pour les cérémonies

 » Notre présence au grand carrefour est importante car c’est bien là, l’entrée du village où viennent se regrouper toutes les forces mystiques  » a t-il annoncé avant d’ajouter qu’  » à travers cette cérémonie de mise en place d’une nouvelle place publique sont confiés aux ancêtres ceux qui ont de nouvelles responsabilités dans le village « .

Invocation des morts

Pendant les cérémonies, des béliers, chèvres, poules et pigeons ont été immolés aux mânes des ancêtres pour la protection du village.

Femmes de la famille princière transportant les présents aux ancêtres

En rappel, le village de Nimagna dont l’ancien chef traditionnel, James Komahe-Sessi III a été suspendu de ses charges depuis plusieurs mois déjà par le ministre en charge de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi pour des besoins d’enquêtes a perdu sa valeur d’antan. Ainsi, l’engagement de la Régente qui assume l’intérim du chef traditionnel se veut de repeindre le village d’une façon à redonner une force aux différentes divinités laisser longtemps pour compte.

Maurice

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez