Afrique

Ouganda : Un projet de loi contre les homosexuels durcit la législation. Peine de mort pour les « déviants »

Des députés ougandais ont adopté un projet de loi anti-LGBTQ+(anti-homosexualité) controversé, qui rendrait les actes homosexuels passibles de la peine de mort. Une loi adoptée par le parlement mardi 21 mars 2023 aggravant encore la pénalisation des relations homosexuelles.

Tous les 389 législateurs sauf deux ont voté mardi soir pour le projet de loi radical anti-homosexualité, qui introduit des peines capitales et à perpétuité pour les homosexuels et « le recrutement, la promotion et le financement » des « activités » homosexuelles.

Un député de la chambre, John Musila, portait une robe sur laquelle on pouvait lire : « Dites non à l’homosexualité, au lesbianisme, à l’homosexualité ».

Le projet de loi marque le dernier d’une série de revers pour les droits LGBTQ+ en Afrique, où l’homosexualité est illégale dans la plupart des pays.

Google 1

Une législation, parmi les plus répressives au monde.

Le projet de loi contre les homosexuels adopté par le Parlement ougandais mardi 21 mars durcit la législation.

La prison à vie pour des relations sexuelles entre personnes du même sexe, ou tout simplement la « promotion » de l’homosexualité. La loi va jusqu’à la peine de mort si une personne séropositive a des relations sexuelles avec une personne de même sexe.

« Une personne qui commet le délit d’homosexualité aggravée est passible, sur condamnation, de subir la mort », lit-on dans le projet de loi présenté par Robina Rwakoojo, présidente des affaires juridiques et parlementaires.

L’Ouganda, pays d’Afrique de l’Est qui vit sous le régime autoritaire de Yoweri Museveni depuis 37 ans, a certes durci une législation existante, héritée de la colonisation britannique. Mais il s’inscrit surtout dans un climat homophobe dans une bonne partie du continent. Beaucoup considèrent l’homosexualité comme un phénomène importé d’Occident.

La loi doit encore être promulguée par le président Yoweri Museveni, qui a récemment qualifié les gays de « déviants ».

Une version antérieure du projet de loi a suscité de nombreuses critiques internationales et a ensuite été annulée par la Cour constitutionnelle ougandaise pour des raisons de procédure. Le projet de loi ira maintenant au président Yoweri Museveni, qui peut y opposer son veto ou le signer. Dans un discours récent, il a semblé exprimer son soutien au projet de loi.

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité