Afrique

Gabon : le président Ali Bongo Ondimba veut briguer un 3ème mandat

« J’annonce officiellement aujourd’hui, je suis candidat », a déclaré Ali Bongo. « Je sais qu’ensemble, ensemble, tous ensemble, unis par la volonté de Dieu, nous gagnerons », a déclaré le président Ali Bongo Ondimba, en présence de son épouse, et devant des ouvriers de la zone économique spéciale de Nkok, à une vingtaine de kilomètres de Libreville, capitale du Gabon. 

« Candidat pour poursuivre le travail. Candidat pour amener le Gabon plus loin, beaucoup plus loin. Candidat pour gagner la bataille économique. Candidat pour gagner la bataille du travail. Candidat pour gagner la bataille du changement », a souligné Ali Bongo.

Pendant que le président du Sénégal, Macky Sall vient de rendre sa position de ne pas briguer un troisième mandat à la présidentielle de 2024 le 3 juillet 2023, dans son adresse à la nation, sans surprise, c’est le président gabonais, Ali Bongo Ondimba qui annonce sa candidature pour la présidentielle du 26 août 2023 malgré sa santé fragile.

Il avait disparu 10 longs mois à l’étranger après un accident vasculaire cérébral en 2018 en Arabie saoudite, une convalescence et une intense rééducation qui semblent avoir fait de lui un miraculé, mais ont fait vaciller son pouvoir. Ses opposants ont mis et mettent encore en doute, ses capacités mentales et physiques à diriger le pays, certains affirmant même qu’un sosie le remplace…

Google 1

Au pouvoir depuis bientôt quatorze ans, le fils de feu Omar Bongo Ali Bongo Ondimba, Candidat à sa succession est face à une opposition très désunie. La dernière présidentielle en 2016 avait donné lieu à une très fort contestation.

Pour l’heure, il apparaît comme le grand favori du scrutin car l’opposition s’avance en ordre très dispersé. Une vingtaine de personnalités ont déjà annoncé leur intention de se présenter.

À 64 ans, Ali Bongo Ondimba a été élu pour la première fois en 2009 à la mort de son père Omar Bongo Ondimba, qui dirigeait le pays depuis plus de quarante et un ans. Il a ensuite été réélu de justesse en 2016.

Sa candidature devra être entérinée par un Congrès d’investiture prévu lundi de son tout-puissant Parti démocratique gabonais (PDG), qui domine très largement le Parlement et part grand favori des élections législatives et municipales qui auront lieu le même jour que la présidentielle.

Son investiture par le PDG lundi sera une formalité, le parti le suppliant depuis plus d’un an de briguer un troisième mandat. La clôture des candidatures officielles est fixée à mardi.

La rédaction

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

18 commentaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité