ActualitésInternationale

Nigeria/TIC et démocratie : Twitter supprime une publication du président Buhari

Après l’ex-président américain Donald Trump, c’est maintenant le tour du numéro 1 Nigerian Muhammad Buhari de subir les diktats des réseaux sociaux.

Ce mercredi 26 mai, le président du Nigeria a vu un de ses tweets supprimé par le géant du web américain Twitter.

Ce dernier accuse en effet, Muhammad Buhari d’avoir violé ses règles.

Dans le tweet à polémique, Buhari menaçait de traiter les « personnes » qui n’avaient rien appris de la guerre civile. « Beaucoup de ceux qui se conduisent mal aujourd’hui sont trop jeunes pour être conscients des destructions et des pertes de vies humaines survenues pendant la guerre civile nigériane. Ceux d’entre nous dans les champs depuis 30 mois, qui ont traversé la guerre, les traiteront dans la langue qu’ils comprennent », a-t-il laissé sur son compte Twitter.

Au Nigeria, plusieurs personnalités dans la région du Sud-Est font ces derniers temps des déclarations incendiaires. Et le tweet de Buhari devrait alors les recadrer. Mais il tombe mal.

Pour le petit pigeon-voyageur bleu, la procédure est aussi simple que possible. « Lorsque nous déterminons qu’un Tweet a enfreint les Règles de Twitter, nous demandons au contrevenant de le supprimer avant de pouvoir à nouveau Tweeter. Nous envoyons une notification par e-mail au contrevenant identifiant le(s) Tweet(s) en violation et les politiques qui ont été violées. Ils devront ensuite suivre le processus de suppression du Tweet en infraction ou de faire appel de notre avis s’ils pensent que nous avons commis une erreur », s’est-il justifié.

Twitter a récemment choisi le Ghana au détriment du Nigeria pour l’implantation de sa base africaine. En effet, le Nigeria affiche un mauvais score en matière de démocratie en Afrique. Si les réseaux sociaux pouvaient participer à l’enracinement des valeurs démocratiques sur le continent, pourquoi alors s’y opposer ?

José LeDivin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez