Libre opinion

Libre Pensée : La Réincarnation, Croire ou ne pas Croire?

Incarnation dans un nouveau corps (d’une âme qui avait été unie à un autre corps).

L’homme nait, et meurt…cette fin est inéluctable, et il en est ainsi de toute vie sur notre planète. Notre existence se résumerait donc à un bref passage sur terre, pour ensuite nous fondre dans le néant de la non-existence. Hypothèse réductrice au possible, à laquelle adhèrent diverses croyances. Si tel est le cas, l’âme et le corps seraient deux éléments indissociables, et la mort de ce dernier anéantirait cet ensemble.
Face à ce concept, il existe une alternative, une autre vision de la relation corps et âme: ils ne seraient plus indéfectiblement liés, mais indépendants l’un de l’autre. Un corps mort libérerait l’âme qui l’habitait, la laissant poursuivre son évolution et pourquoi pas lui permettre une future réincarnation, dans un nouveau corps. Voici donc l’objet de cet article: essayer de cerner cette notion que plusieurs cultures à bien des difficultés à accepter, et que certains qualifient de simple exutoire à notre peur ancestrale face à la mort.
La réincarnation peut se définir comme une succession de vies accomplies par une même âme dans plusieurs corps. L’âme a pour mission d’évoluer à travers chaque vie, d’accroître sa spiritualité. Son parcours est un chemin où l’âme devra se parfaire et s’élever au travers de ses actions, de ses pensées. Si donc naissance = mort, alors mort = renaissance (cette interaction mort/naissance, naissance/mort expliquerait, lors des NDE ou expériences de mort imminente, la présence de la fameuse lumière au bout du tunnel, effaçant tout souvenir). Idée d’un cycle difficilement concevable pour notre esprit imposant sans cesse des fins et des limites.
Pour mener à bien sa progression spirituelle, l’âme doit expiré ses fautes, ses mauvaises actions dans une vie dans sa vie suivante. C’est ce que l’on nomme:  »le Karma ».
Chaque action perpétrée dans une vie aura une incidence dans la prochaine, que cette action soit répréhensible ou bénéfique. C’est ainsi que l’âme recevra la vie qu’elle mérite selon ce qu’elle aura accomplie dans son incarnation précédente.
La mort ne signifie plus la fin, mais devient un passage, une porte sur un autre plan vibratoire. En effet, lorsque l’âme se désincarne, elle change de niveau, abandonnant le plan matériel et accédant à une nouvelle dimension. L’âme passe donc par une succession de morts à laquelle aboutit une renaissance dans un autre plan appelé plan ‘immatériel ».
Durant cette transition où l’âme est dépossédée de son corps physique lui seront présentées trois étapes.
La confrontation face à soi-même: l’âme juge de ses vies passées, de son parcours et possède une vision d’ensemble de sa personnalité, de ses actes, de sa progression, ou régression. On dit qu’il entre dans la mémoire de l’univers, une mémoire commune et illimitée.

LA CONFRONTATION AVEC L’ENTITÉ SUPRÊME:

L’âme, après avoir terminé le bilan de son évolution, accède à ce plan si mystérieux et controversé du cycle, la « conscience universelle ». L »âme est face à son créateur, c’est l’ultime rencontre.

LE CHOIX DE VIE : L’ÂME :

L’âme ayant accompli les deux premières étapes, se voit à présent devant l’ultime pas avant sa réincarnation. C’est à ce stade que va s’élaborer la trame de ce que sera sa prochaine vie, de la mission qui lui incombera afin de continuer le cycle.
Le nombre de réincarnation nécessaires à l’acquisition de la spiritualité et de la sagesse diffère pour chaque âme. Certains y accèderont en quelques vies, d’autres auront un parcours semés de régressions, d’embûches et devront s’acquitter de nombreuses réincarnations. Toutefois, quel intérêt à accomplir ce parcours, parfois si fastidieux? Dans quel but l’âme doit-elle se parfaire?
L’aboutissement des réincarnations est le détachement du plan matériel, l’accomplissement de sa spiritualité pour se défaire totalement du plan physique. L’âme devenue éthérée cessera de s’incarner, apte à rejoindre en tant qu’entité la conscience universelle. L’univers, elle formeront un tout, une seule et même lumière.
L’hypothèse d’une réincarnation est fascinante et cette doctrine, venue de l’Orient, propose une vision globale de l’existence. Elle opère une fusion entre l’idée de rétribution et celle de réincarnation. A bonnes actions, bonne renaissance ; à mauvaises actions, réincarnation pénible au bas de l’échelle pour assumer les conséquences de ses actes jusqu’au moment où la loi du destin sera brisée. Le cycle des réincarnations prend fin en effet lorsque la purification est achevée.
Une fois achevée les 9 classe, étape d’évolution ou échelle de l’arbre Sephirotique, l’âme retourne à « la maison », ou il a 3 choix…soit se prépare pour devenir un guide spirituel et/ou ange gardien, soit rester définitivement dans l’espace des esprits, comme guide instructeur, soit reprendre les cycles des réincarnations sur la Terre ou ailleurs dans l’Univers, sur des formes humaines ou pas.

Libre à chacun d’y croire ou pas selon sa croyance religieuse

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

53 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité