Technologie

« L’escroquerie visuelle sur les réseaux sociaux » Des filtres hyperréalistes pour changer son apparence : Ça devrait être illégal !

Si tout ce qui est en ligne devient si faux, il sera temps de revenir à la vie réelle.

Au départ utilisés pour s’afficher avec une autre couleur de cheveux ou des oreilles de chien, les filtres ont depuis bien changé. Aujourd’hui, ils sont capables de lisser n’importe quel visage, offrant des résultats très, voire trop, réalistes. Beaucoup trop crédible, c’est le problème de ces filtres extrêmement puissants qui changent votre apparence sur les réseaux sociaux… De quoi inquiéter.

La question est la suivante: si tout le monde a bientôt l’air si beau et si parfait en ligne, de manière si réaliste, pourrons-nous encore être heureux avec ce que nous voyons dans le miroir à la maison? Ou aurons-nous envie de ce beau visage que tout le monde semble avoir sur les réseaux sociaux? Nous devrons vraiment être critiques quant à ce qui est réel en ligne et ce qui ne l’est pas sinon l’image que nous avons de nous-mêmes en pâtira.

Avoir l’air beaucoup plus jeune, frais et sans rides? C’est désormais possible avec les filtres qui transforment votre visage en une version ado et plus jeune de vous-même. Avec une peau lisse et fraîche, des joues fines, zéro rides ou imperfections. En un simple glissement de doigt, la retouche est automatique.

Cependant, ces filtres posent problème car ils ne sont ni réalistes, ni représentatifs de la pluralité des beautés.

Pour beaucoup, les filtres hyperréalistes sont le signal que les choses vont dans la mauvaise direction avec les réseaux sociaux. Parallèlement à la montée des vidéos deepfake, il sera bientôt très difficile de savoir ce qui est réel en ligne. “C’est la fin des réseaux sociaux”, assure Alain sur un forum pour hackers.

Google 1

Une employée de bureau dit utiliser les filtres le matin, quand son visage n’est pas au « top ».

« Ça dépend, les filtres, c’est plus quand je suis fatiguée, ça donne une bonne mine donc c’est pratique. Ou quand ma tête elle ne passe vraiment pas, comme le matin et le soir très tard et que j’ai envie de dire quelque chose et je dois faire une vidéo rapide. Du coup j’utilise un filtre. » – Gloria

Si Facebook, Instagram et TikTok ont repris le concept des stories et des filtres de Snapchat, tous surfent sur le business de l’image pour nous rendre complètement accro. Aujourd’hui, les grandes marques se battent pour obtenir l’attention des utilisateurs et mettent en place des stratégies toujours plus pernicieuses pour l’obtenir.

Force est de remarquer que les filtres de beauté deviennent plus sophistiqués. Une raison qui explique la publication de plusieurs articles. Ces derniers parlent des effets potentiels de ces filtres de beauté sur notre mental et notre bien-être, notamment notre estime de soi.

Les normes esthétiques que l’on retrouve dans ces filtres mettent en image des critères inatteignables, proches de la chirurgie esthétique.

Le lancement du filtre Bold Glamour de TikTok – qui donne un effet étonnamment impeccable – a poussé de nombreux utilisateurs à se demander si la technologie n’est pas allée trop loin cette fois.

Impact en termes de santé mentale

En plus de véhiculer des représentations très rigides, la réalité augmentée, directement appliquée sur le visage, peut avoir des effets sur la santé mentale. La perception que nous avons de nous-mêmes face à la beauté et à notre corps est perpétuellement faussée. Non seulement par les représentations qui sont transmises sur les réseaux sociaux, mais également par la coexistence d’un moi réel et d’un moi virtuel.

Les filtres de beauté peuvent causer une crise identitaire chez les adolescents.

Les jeunes sont les plus touchés par la difficulté de l’acceptation de leur corps et de leurs images. Les adolescentes qui utilisent les filtres sont plus susceptibles à envisager la chirurgie esthétique et la chirurgie plastique. La preuve, on constate une augmentation du nombre de personnes qui s’adonnent à ces pratiques.

Bien que Bold Glamour de TikTok fait parlé de lui en ce moment, il existe d’autres filtres qui suscite la polémique à l’exemple du filtre Teen de TikTok.

Les experts en protection de l’enfance ont fait part de leurs inquiétudes. Ce filtre, en particulier, peut être utilisé par des adultes. Et cela met en lumière et aussi amplifie un aspect dangereux de la société : la normalisation de la sexualisation des enfants .

Si tout ce qui est en ligne devient si faux, il sera temps de revenir à la vie réelle.

Crédit photo : internet

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

2 commentaires

  1. Hey! I’m at work browsing your blog from my new apple iphone!
    Just wanted to say I love reading your blog and look forward to
    all your posts! Keep up the superb work!

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité