Économie

Côte d’Ivoire : L’Africa CEO Forum 2023-comment révolutionner le secteur privé ?

LE PLUS GRAND RENDEZ-VOUS ANNUEL DU SECTEUR PRIVÉ AFRICAIN

L’édition 2023 de l’Africa CEO forum s’est tenue dans la capitale ivoirienne pour la quatrième année consécutive. 2000 décideurs publics et privés se sont réunis à Abidjan du 05 au 06 juin pour accélérer l’émergence de la prochaine génération de champions africains.

https://youtu.be/6jKisF_gao8

Le plus grand rassemblement annuel du secteur privé en Afrique a ouvert ses portes le lundi 5 juin à Abidjan, en Côte d’Ivoire. L’événement rassemble 2000 participants dont les principaux acteurs économiques du continent ainsi que des chefs d’État et ministres de plusieurs pays. Ils sont conviés à échanger sur l’émergence de la nouvelle génération de champions africains.  

Les PME, les entreprises de taille intermédiaire et les grands groupes africains sont les premiers pourvoyeurs d’emplois et les relais économiques indispensables de la puissance publique. Ils sont aussi les futurs porte-étendards de la souveraineté africaine.  

Au centre des discussions de ce grand rendez-vous du secteur privé : comment assurer l’émergence d’une nouvelle génération de leaders, au moment où les économies africaines accusent un manque de financement ? Les intervenants ont souligné l’importance du secteur privé dans le renforcement des échanges intra-africains. Patrick Achi, Premier ministre ivoirien a rappelé lors de la cérémonie d’ouverture que l’État se doit de créer un environnement favorable à l’essor des entreprises.

Google 1

« Il ne faut des États capables de repenser certains modèles économiques auparavant apparemment gravés dans le marbre. Il ne faut un modèle d’États proactifs, stratèges, pilotes, qui définissent la vision, assurent l’efficacité des services publics, stimulent la concurrence et régulent une économie qui repose sur le secteur privé comme moteur essentiel à la création de richesse et d’emplois » , a-t-il expliqué.

Avec plus de 70 pays représentés et près de 2 000 participants, la conférence implique divers panels et rencontres B2B. Lors des échanges, plusieurs acteurs de nombreux secteurs d’activités dont celui de l’agriculture, secteur clé de plusieurs économies, ont évoqué l’avenir des États africains.

« Depuis que nous connaissons toutes ces crises, la Covid-19, aujourd’hui la guerre en Ukraine, tout pousse à dire que plus que jamais les États doivent s’engager dans la production agricole avec la possibilité d’intégrer toutes les chaînes de valeur. Si nous le faisons, nous serons capables de nourrir l’Afrique et peut-être au-delà », a souligné Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre d’État, ministre de l’Agriculture.

Le défi du développement de l’Afrique

Plusieurs acteurs du secteur privé, principal pourvoyeur d’emplois, conscient de son apport dans l’économie africaine, se sont dit satisfaits de la tenue de l’Africa Ceo Forum 2023.

« Vous savez, ce sont des événements exceptionnels parce que nous rencontrons des acteurs et opérateurs de très haut niveau. Nous avons été rassurés par la vision déclinée par les autorités, notamment les autorités ivoiriennes. C’est aussi l’occasion de faire l’état des lieux, parce que l’enjeu, c’est le développement de l’Afrique et chacun doit y apporter sa contribution », s’est réjoui Mohamed Abdoulaye Diop, Directeur régional Afrique Atlantique (AGL – transport & logistics ).

À l’issue de la première journée du Forum, la Côte d’Ivoire a signé trois (3) protocoles d’accord d’une somme de près de 450 millions de dollars. L’objectif : stimuler l’économie de façon durable en accélérant la transformation industrielle.

L’AFRICA CEO FORUM à invité les participants à réfléchir la mise en place de politiques publiques favorables à l’émergence d’une nouvelle génération d’entreprises africaines réalisant un chiffre d’affaires supérieur à un milliard de dollars, actuellement au nombre – insuffisant – de 300 sur le continent. L’AFRICA CEO FORUM réunit plus de 2000 participants comprenant les décideurs des plus grandes entreprises africaines, des investisseurs internationaux, des dirigeants de multinationales, des chefs d’État, des ministres et des représentants d’institutions financières afin de contribuer à la mise en œuvre et à l’intensification du dialogue public-privé pour façonner l’autonomie du continent.  

À travers des panels, groupes de travail thématiques, études de cas, témoignages et ateliers public-privé, les leaders présents au forum ont abordé les thématiques clés pour l’avènement d’une Afrique souveraine et compétitive. Ils ont proposé des solutions innovantes pour permettre au continent de trouver les solutions l’aidant à transformer les crises en opportunités. 

« Notre souhait c’est que cette 9e édition du Forum soit l’occasion d’un dialogue public-privé exigeant à l’issue duquel nous repartions tous convaincus que nous pouvons construire un front uni, secteur privé, gouvernement et Institutions, pour que l’entreprise soit désormais le fer de lance de la conquête de notre souveraineté économique », a déclaré Amir BEN YAHMED, président de l’AFRICA CEO FORUM.  

 « C’est dans les périodes de crises qu’il faut faire preuve d’audace et affronter les défis avec détermination et innovation. C’est dans les périodes de crises que germent les idées qui transformeront notre continent. C’est dans la difficulté que naissent les opportunités. L’Afrique a la capacité et la volonté de sortir plus forte de la vague de défis économiques mondiaux. Pour y parvenir, les secteurs privé et public du continent devront coopérer et collaborer. IFC continuera à soutenir l’Afrique et à aider le continent à tirer parti de ses atouts pour lutter contre le changement climatique, renforcer la sécurité alimentaire et favoriser une croissance durable et inclusive », a déclaré Makhtar Diop, directeur général d’IFC.  

L’édition 2023 de l’AFRICA CEO FORUM a aussi permis d’annoncer la transformation progressive de l’événement en organisation à part entière pour maximiser son impact au service d’une Afrique souveraine. L’AFRICA CEO FORUM va devenir un club destiné à mobiliser ses membres afin de renforcer sa mission et son impact sur trois plans : l’influence du secteur privé africain sur les grands enjeux économiques internationaux, la qualité du dialogue public-privé dans certains secteurs pour favoriser des réglementations qui libèrent la croissance et l’incitation à un engagement social, sociétal et environnemental fort des entreprises.  

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

23 commentaires

  1. In contrast GFR increased after 3 saline and decreased after furosemide treatment cialis 20 mg These studies showed that the agreement between the 2 methods ranged from 86 to 98

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

Discover more from Togonyigba

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité