Pub0
ActualitésSociété

Togo/Éducation : Kokoroko, le ministre récidiviste des notes circulaires. Pourquoi un numéro vert dans le domaine éducatif ?

Depuis que Dodzi Komlan Kokoroko est nommé ministre des Enseignements Primaire, Secondaire, Technique et de l’Artisanat, l’on ne compte que des notes circulaires d’interdiction au profit d’une action concrète pour améliorer le domaine éducatif. La dernière en date est celle relative à la mise en service d’un numéro vert pour le compte du ministère de Kokoroko. « Pourquoi un numéro vert dans le domaine éducatif ? Est-ce que le ministre veut contrôler ou rétrécir davantage les libertés syndicales et faire des informateurs la gestapo pour asseoir sa domination ?  » telles sont les questions de Germain Sossou, un activiste politique.

À travers un communiqué rendu public le 19 avril 2021, le ministre des enseignements primaires, secondaire, technique et de l’Artisanat, Dodzi Komlan Kokoroko informe qu’un numéro vert (8250) a été mis en service au profit des corps enseignant et d’encadrement, des apprenants, des parents d’élèves, des usagers du service publics scolaire et de toute citoyenne et citoyen. Ce numéro devrait-il ajouter, est ouvert sur tous les réseaux de communications électroniques dans le pays notre pays et sera utilisé dans le cadre de la mise en place d’un service voix et SMS gratuit au bénéfice du secteur éducatif. À en croire le ministre, l’objectif est d’assurer une remontée rapide d’information sur les éventuels dysfonctionnement et manquements, afin de mener des actions urgentes et ciblées.

Cette note relève des méthodes staliniennes selon l’activiste politique, germain Sossou. Pour ce dernier, un ministère est structuré pour fonctionner de façon sectorielle avec des personnes ressources qui s’y connaissent. « Quand on met un numéro vert comme c’est fait dans le domaine éducatif, c’est pour contrôler, rétrécir davantage les libertés syndicales et faire des informateurs la gestapo pour terroriser et asseoir sa domination. On feint de rendre service mais subtilement on installe avec des méthodes déjà connues une dictature de la pensée unique » a-t-il indiqué en rappelant « qu’avant le même ministre a fait sortir un communiqué interdisant des réunions dans les écoles, puis les répétitions »

Pour l’activiste, « il faut ouvrir les yeux car peu de gens peuvent faire le rapprochement et peu ont aussi les informations sur les méthodes d’enfermement des citoyens aux temps forts des partis uniques en Afrique et monarchies occidentales ».

Selon les internautes, cette note va entraîner des dénonciations pas possibles. Certains mêmes essais d’envisager à peu près la manière dont les choses se passeront. « Bonjour Monsieur. C’est le numéro vert ? Stp dit au ministre que monsieur Sodakihe a sorti mon enfant car il n’est pas venu à l’école. Or je lui ai dit de m’aider au champ on va trouver à manger » a posté un internaute et un autre « Allô. C’est le numéro vert ? Eihein, c’est maman solim hein. Je n’ai pas beaucoup de crédit, il faut appeler moi pour dire chose à ministère »

Le ministre a prévu des sanctions pour ces genres de dénonciations surtout des déclarations mensongères en lisant bien sa note. « Je rappelle également aux usagers que les déclarations mensongères et calomnieuses sont punies, conformément aux dispositions des articles 290 et suivants du nouveau code pénal du Togo. Au surplus, toutes les remontées d’informations feront systématiquement l’objet d’une vérification. Elles seront scrupuleusement examinées, croisées et analysées afin de déceler celles qui seraient faites à dessein pour nuire à autrui » a-t-il souligné en rassurant quand-même ceux qui veulent apporter leur contribution au succès de cette idée. « Je tiens à rassurer les uns et les autres que la sécurité et l’anonymat de toute personne désireuse d’apporter sa contribution au succès de ces réformes seront garantis et strictement encadrées conformément aux textes en vigueur » peut-on lire dans le communiqué du ministre

Solange A

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez