Pub0
Société

Sexualité : Le vaginisme ou vagin trop étroit. Les conséquences peuvent être dramatiques pour l’équilibre sexuel et affectif des couples.

Malgré ce que pensent de nombreuses femmes, il est très rare que le vagin soit trop étroit et souffre de malformations. En revanche, le vaginisme peut rendre la pénétration très douloureuse, voire impossible.

Le vaginisme est défini comme l’impossibilité persistante ou récurrente d’une pénétration vaginale quelle qu’elle soit (pénis, doigt, objet), malgré le désir clairement exprimé de le faire.

Ce trouble se manifeste par une contraction involontaire des muscles vulvo-périnéaux et est provoqué par une peur incontrôlable de la pénétration. Le resserrement du périnée et des muscles vaginaux provoque une douleur pouvant aller d’un léger inconfort à une sensation de brûlure et une douleur aiguë.

Le vaginisme n’est pas une fatalité, et qu’il ne devrait pas être vu comme tel. Le plus souvent, il est lié à la peur de la douleur ou de la pénétration du pénis, vécue comme agressive. Mais le vaginisme peut en effet permettre de passer malgré tout un doigt, un tampon… et ça s’arrête souvent là.

Le plus dur à ce moment, c’est de savoir qu’on a envie de la pénétration, même si on sait que ce n’est pas LE truc qui fait tout l’acte, qu’il y a des tas d’autres manières de faire l’amour.

Mais ça, ne pas pouvoir le faire, c’est voir son corps qui ne nous obéit pas, c’est avoir l’impression de ne pas avoir de contrôle sur soi-même, sur quelque chose qui semble normal.

Contrairement à ce que pensent souvent les femmes atteintes de vaginisme ainsi que leurs partenaires, leur anatomie est parfaitement normale, sauf rares exceptions. Il ne serait donc pas question d’«élargir» quoi que ce soit. Il existe pourtant certaines «thérapies» qui proposent un élargissement (fréquemment plus par appât du gain que pour des raisons médicales), mais attention, ceci est fortement déconseillé, car les résultats de ce genre de chirurgie sont bien souvent catastrophiques.

Dans bien des cas, le problème peut être résolu très simplement, en apprenant à mieux connaître son corps et à l’aide d’exercices permettant de contrôler les muscles autour du vagin.

Le vaginisme peut apparaître si de précédentes pénétrations vaginales ont causé une douleur, la peur d’avoir mal qui prend alors le dessus peut provoquer des contractions des muscles du vagin. Les conséquences du vaginisme peuvent être dramatiques pour l’équilibre sexuel et affectif des couples. Le vaginisme entraîne parfois une perte transitoire d’excitation, ayant pour conséquence de réduire l’érection du partenaire.

Cependant, c’est le clitoris l’organe érectile et non le vagin.

Il y a plusieurs types de traitements, selon les causes du vaginisme, comme « l’apprentissage de l’anatomie, une thérapie comportementale, psychologique et/ou sexuelle, et parfois une thérapie de couple ».

José LeDivin

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez