Économie

« Nous importons la pauvreté et exportons des emplois »-Dangote

Il y a 54 pays en Afrique. Plus de 20 pays produisent du pétrole et cinq de ces pays font partie des 30 pays producteurs de pétrole dans le monde. Cependant, seuls deux pays d’Afrique n’importent pas de pétrole.

En 2019, l’Afrique représentait plus de 7,9 millions de barils par jour, soit environ 9,6 % de la production mondiale. Entre 2005 et 2010, cependant, la production de pétrole en Afrique est passée à près de 10 millions de barils par jour.

S’exprimant dimanche 18 juin 2023 à l’ouverture du 30e anniversaire des assemblées annuelles d’Afreximbank à Accra, au Ghana, l’homme d’affaires, Aliko Dangote, a souligné que même s’il existe des pays producteurs de pétrole sur le continent, seuls deux pays, l’Algérie et Libye, n’importez pas de pétrole.

Dangote, qui parlait de l’importance de la libre circulation et du commerce intra-africain, a déclaré : « Nous importons la pauvreté et exportons des emplois ». Il a dit cela par rapport au fait que les pays africains continuent d’exporter des matières premières.

Il s’est également dit préoccupé par la difficulté de voyager à travers le continent. Il a dit qu’il avait le passeport africain et qu’il devrait pouvoir voyager, mais il y a deux pays qui, pour certaines raisons, ne reconnaissent pas le passeport africain.

Google 1

Selon Dangote, le Nigéria produit environ six millions de tonnes d’urée et, par conséquent, l’Afrique ne devrait pas chercher à importer des engrais de l’extérieur du continent.

Dangote a partagé son expérience sur la façon dont son entreprise a commencé à produire du ciment pour la consommation locale et l’exportation, ainsi qu’à ouvrir des usines dans d’autres pays, et a exhorté à la création de banques nationales locales qui investiraient dans des entreprises sur le continent.

Dans son allocution de bienvenue, le Gouverneur de la Banque du Ghana, le Dr Ernest Addison a rendu hommage à Afreximbank.

Il a déclaré que depuis sa création il y a trois décennies, Afreximbank est devenue une institution financière supranationale de premier ordre, défendant le commerce africain et stimulant la croissance dans de multiples secteurs en Afrique.

« Les preuves des interventions de la banque sont nombreuses et comprennent des investissements dans les infrastructures pour soutenir le commerce intra-africain, des investissements dans l’agriculture et l’industrie, la facilitation des échanges, des garanties commerciales et des services de conseil, et des programmes spécifiques aux pays pour soutenir les personnes en situation économique difficile, entre autres », il a dit.

Il a indiqué qu’Afreximbank a également introduit des plates-formes conçues pour améliorer et faciliter le commerce en Afrique, notamment la plate-forme de référentiel MANSA, les systèmes panafricains de paiements et de règlements (PAPSS) et la foire commerciale intra-africaine (IATF).

Le Dr Addison a en outre déclaré que la mise en place de la plateforme Trade Impact Mitigation Facility d’Afreximbank, où la Banque est intervenue pendant la pandémie de COVID-19, et a déboursé plus de 8 milliards de dollars aux banques centrales et aux banques commerciales pour éviter les défauts de paiement imminents de la dette commerciale. Une partie de ce financement a également été consacrée à l’achat de kits de test, d’EPI et d’autres matériels de confinement du COVID-19 dans les États membres.

« La Banque a également décaissé plus de 5 milliards de dollars aux États membres et aux entreprises pour l’achat de denrées alimentaires, d’engrais et de céréales au fur et à mesure que la crise russo-ukrainienne se déroulait. En collaboration avec la CEA, l’UA et le Secrétariat de l’AfCFTA, Afreximbank a créé une plateforme d’approvisionnement groupée appelée Africa Trade Exchange (ATEX) pour aider les pays africains à se procurer des céréales, des huiles comestibles et des engrais à des coûts réduits.

« Avant la mise en œuvre de l’AfCFTA en 2021, Afreximbank a déboursé plus de 20 milliards de dollars pour soutenir le commerce et les investissements intra-africains et devrait doubler ce montant à 40 milliards de dollars d’ici fin décembre 2026 », a-t-il déclaré.

Les assemblées annuelles du 30e anniversaire d’Afreximbank ont pour thème : Réaliser la vision, bâtir la prospérité pour les Africains.

GBW

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

18 commentaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité