Pub0
ActualitésSanté

Covid-19 : nouvel espoir venu du Japon ? RIG-I, ce nouveau mécanisme de défense qui vient d’être identifié.

Au Japon, des chercheurs auraient réussi à comprendre le mécanisme susceptible d’empêcher le virus de se répliquer dans les cellules du corps humain. La protéine RIG 1 serait au cœur de leur trouvaille.

RIG-I, ce nouveau mécanisme de défense qui vient d’être identifié.

RIG-I est une protéine exprimée dans nos poumons. Elle est capable de stopper la réplication du virus.

Un nouveau mécanisme de défense contre le SARS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, vient d’être identifié par des chercheurs de l’université d’Hokkaïdo au Japon. Il s’agit du récepteur RIG-I, situé dans les poumons, qui est capable de stopper la réplication du virus. Augmenter l’expression de cette protéine pourrait augmenter la réponse immunitaire des patients à risque, comme ceux souffrant de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Les résultats ont été publiés dans la revue Nature Immunology.

Cette dernière agit en fait, comme une alarme lorsqu’elle est attaquée par une maladie, par un virus. C’est elle qui le reconnaît et qui entraîne une réponse immunitaire. Selon les chercheurs, même lorsque la protéine est suffisamment présente mais qu’aucune réponse immunitaire ne se déclenche, le virus lui, ne prend pas le risque de se répandre.


Une découverte essentielle, notamment chez les patients atteints de la broncho-pneumopathie chronique obstructive, une maladie considérée comme étant une comorbidité chez les personnes malades du covid-19. Selon eux, en améliorant le taux de RIG 1 grâce au trétinoïde, une forme de la vitamine A, ils pourraient empêcher le virus de répliquer.

« À ce jour, plus de 162 millions de personnes ont été touchées par le Covid-19. Environ 40 à 45% de ces individus sont asymptomatiques (ils ne présentent pas de symptômes, ndlr) ; environ 35% à 40% ont présenté une forme bénigne de la maladie, tandis que les 19% restants ont été affectés par des symptômes suffisamment graves pour justifier une hospitalisation ou mortels, généralement associés à des comorbidités et à des facteurs de risque tels que le BPCO« , explique l’Université d’Hokkaïdo. Tout le monde ne répond donc pas de la même façon au virus. En parallèle, pour le moment, aucun traitement n’a été mis au point contre le Covid-19. Seuls les vaccins représentent une solution efficace pour prévenir la maladie. Pour imaginer des traitements contre la maladie, les chercheurs essayer de trouver des leviers d’action contre le Covid-19. C’est ainsi que les chercheurs ont eu l’idée de se pencher sur RIG-I.

Un comprimé anti-covid également testé
Pour autant, il ne s’agit là que d’une hypothèse et rien n’indique que celle-ci soit viable. De fait, de nouvelles recherches seront menées dans les mois à venir afin de s’assurer des bienfaits de cette annonce. Dans un autre temps, Pfizer a également travaillé autour d’un nouveau médicament, sous forme de comprimé anti-viral. Un traitement actuellement testé par plusieurs centaines de personnes.

Source : Science et Avenir

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez