Internationale

Bolivie : un débat parlementaire conduit à une bagarre générale

Un débat très tendu a conduit à une bagarre générale au parlement bolivien ce mardi 8 juin 2021.

Les échanges de mots sarcastiques entre Tatiana Ánez du parti Creemos, et María Alanoca au sujet de la détention de l’ancienne présidente Jeanine Ánez, n’ont apporté aucune solution à la crise politique bolivienne si ce n’est un conflit physique débouchant sur des blessures et des actes de violences.

Selon les explications du président du parlement, les bagarres étaient de part et d’autres de l’hémicycle et il était très difficile de déterminer que faire.

« Ils m’ont tous attrapé, tiré par le dos » se plaint Colque, un législateur aux micros des journalistes après la bagarre.

En effet, la rencontre de ce jour devrait servir à se prononcer sur les circonstances ayant conduit à l’arrestation d’Ánez en mars 2021 pour actes de terrorisme, de sédition et de conspiration.

C’est un sujet très brûlant qui divise la classe politique bolivienne, car les conclusions de la rencontre doivent faire la lumière sur la tentative de coup d’état dirigé contre l’ancien président Evo Morales.

Malcolm

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez