Société

Togo : le renouvellemIlent du permis de conduire unUe arnaque subliminale

Jusqu’à quand le gouvernement togolais et la Direction des Transports Routiers et Ferroviaires (DTRF) continueront à arnaquer les Togolais dans l’obtention du permis de conduire et de son renouvellement?

Frais de procédure exorbitants, corruptions dans les procédures de validation, difficile obtention. Bref, le chemin est très long et compliqué pour avoir ce sésame qui habilite à conduire un véhicule au Togo.

Mais le comble de tout ce chemin de croix, c’est le renouvellement.
Le renouvellement du permis de conduire au Togo est une anarque.

Pourquoi encore payer pour se faire délivrer un bout de plastique qui ne renseigne rien de nouveau si ce ne sont les dates de délivrance et d’expiration ?

Au fond, le renouvellement du permis ne change rien sur nos connaissances du code de la route et de notre maîtrise du volant.

Le permis de conduire togolais est délivré à tout Togolais ayant suivi des cours théoriques et pratiques en conduite et en code de la route dans une auto-école agréée de l’état. À l’issue de cette formation, un examen théorique et pratique est organisé par l’état afin de juger de l’habileté des candidats à conduire sur la voie publique.

Le permis de conduire togolais s’expire tous les cinq (05) ans. Et à chaque périodicité, il est exigé une quittance de 10.000FCFA constituant les frais de renouvellement. Mais partant du principe selon lequel le permis de conduire est le fruit d’un examen, est-il logique de passer un même examen à répétition selon une périodicité définie afin de renouveler le même diplôme ?
« C’est de l’abus.

C’est comme si on allait à chaque 5 ans renouveler notre diplôme du BAC, Licence, ou Master » se lamente un citoyen.

Pour plusieurs, le renouvellement du permis de conduire n’est qu’un moyen pour l’état de soutirer des sous à une population déjà appauvrie. « C’est juste pour renflouer les caisses et d’alimenter un système fondamentalement véreux et corrompu », indique un autre.

« Oui. Cela permet de pomper sur les citoyens togolais plusieurs milliards FCFA par an, alors que 50% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et que 90% du reste tirent le diable par la queue.… » nous confie Essénam

Environ un millier de Togolais Togolais passent le permis chaque année. Si on devrait considérer que le tiers de ce nombre constitue la masse des demandes de renouvellement, la moindre chose à dire, c’est que l’état assure bien « la fidélisation de la clientèle ».

José LeDivin

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

95 commentaires

  1. A majority of patients, however, have been shown to experience an improvement in both the signs and the symptoms of DED even when LLLT is combined only with topical drops and systemic antibiotics such as doxycycline, as mentioned earlier where to get stromectol Prognosis for TBI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité