Non classé

Libre pensée : Ngozi Okonjo-Iweala(OMC) ; MAKHTAR Diop( SFI du groupe BM) ; Gilbert Houngbo(FIDA).

Des africains à la tête des organisations internationales, quels impacts dans le changement structurel de l’Afrique ?

Novembre 2008, un noir americain accède à la maison blanche. Toute l’Afrique jubile.
Obama, président des USA. Qu’a t-il fait pour le continent ? Pas grand chose sinon que la liquidation du guide libyen. Il ne pouvait pas grand chose parce qu’il n’a pas été élu par les africans.
Il a lui même conseillé aux Africains de se battre car il a été élevé par un système et il est au service de ce système. Ce système l’a utilisé pour renforcer la tolérance et l’acceptation de l’homosexualité aux USA et dans le monde.
Le consensus de Washington qui a imposé les ajustements structurels aux pays africains a été opérationalisé en Afrique par le directeur général adjoint du FMI, un certain ADO.
ADO ne pouvait rien car il était juste un fonctionnaire qui obéissait aux ordres de ses employeurs et superieurs hiérarchiques.
Africains, allumons nos bougies.
Notre euphorie sur la couleur de la peau de nos frères portés à la tête de certaines organisations internationales, dénote quelque fois, notre naïveté sur le système capitaliste puissant et arrogant qui gouverne le monde.
Les peaux Noires masques Blancs de Frantz Fanon sont très nombreux. Les nègres de maisons sont très nombreux et l’oligarchie blanche à compris notre mentalité. Ils se disent : utilisons leurs frères et soeurs pour leur rassurer de la bonté de nos organisations. Ils feront vite confiance à ses organisations. Ils ont des réflexes de solidarité quand ils voient leur frère ou sœur au devant de la scène.
Mais ces pauvres africains, ils oublient que c’est nous qui tirons les ficelles dans l’ombre.

Nous africains, ignorons également que nos frères et sœurs de couleur sont comme des marionnettes.
Moreno Ocampo, un procureur blanc de la CPI qui traque uniquement que des noirs, ça ne résonne pas aux oreilles et peut même ressembler a du racisme.
Fatou Bensouda a été la nègre de maison utilisée pour rassurer les noirs. Elle a été déclarée persona non grata aux USA quand elle a osé enquêter sur les crimes de l’armée américaine en Irak et en Afghanistan.

Allumons-nos bougies pour voir au delà des masques : aucun noir employé par l’oligarchie occidentale ne ferra le bonheur des africains.
C’est pourtant un bon parcours individuel en terme de carrière internationale mais les carriéristes apportent très peu de changement sur leur génération. Ceux qui changent le monde, ce sont ceux qui osent créer, produire ou servir avec loyauté, intégrité et humilité leur propre pays ou leur continent sans influence extérieure.

Google 1

Prions pour que la providence divine nous multiplie un peu partout en Afrique, les Dangoté, les, Sawiris, les Adenuga…ceux-là qui peuvent utiliser intelligemment le système pour compter en milliard de dollars en créant des emplois en Afrique. Demandons ensuite au bon Dieu de nous donner de bons dirigeants, patriotes et jaloux de la souveraineté de l’Afrique.

Bonjour Keenbath

Merci pour cette analyse qui se range dans la logique de celle de nombreux visionnaires africains.

L’ex de du Nigeria Obassandjo qui dans une approche stratégique a fait les jeunes milliardaires actuels du Nigeria comme Dangote, Emelulu, etc. pas des milliardaires en politique, mais de grands entrepreneurs qui changent structurellement l’économie de leur pays et de l’Afrique.

Les organisations internationales ne s’intéressent pas réellement au changement structurel de nos États et de nos économies. Elles nous flattent souvent avec des interventions conjoncturelles dont les contingences sont créés et entretenues par elles et leurs lobbies.

Après ces tableaux que nous peignons si bien, que faisons pour la transformation structurelle de nos sociétés ? Que faisons nous de la petite échelle villageoise à l’échelle continentale ? Ces questionnements nous interpellent et nous convoquent à l’action réfléchie et structurée.

Nos frères dans ces organisations restent des leviers que l’Afrique doit exploiter stratégiquement pour se propulser. Les asiatiques ont réussi à le faire, cela veut dire que c’est bien possible. Il ne les revient pas à eux de faire du miracle, mais à nous de savoir en tirer l’énergie nécessaire.

Ces organes de l’ONU qui sont dirigés par des Africains

Un vent de nouveauté a soufflé ce 15 février à la tête de l’OMC, avec l’élection de Ngozi Okonjo-Iweala comme directrice. A 66 ans, cette ancienne ministre de l’économie du Nigéria et ancienne directrice de la Banque Mondiale est devenue la première femme à diriger l’organisation mondiale du commerce et surtout la première noire. Fait rare pour être signalé.

En devenant la patronne de l’OMC, grâce en partie au désistement de sa concurrente, la sud-coréenne Yoo Myung-hee, la nigériane est rentrée dans le cercle très fermé de ces africains qui président à la destinée d’un des nombreux organismes de l’ONU. Voici qui sont-ils.

Gilbert Foussoun Houngbo (Togo) : President du FIDA
Ancien premier ministre du Togo, Gilbert Houngbo vient d’être reconduit à la tête du Fonds international de développement agricole (FIDA), organe qu’il dirige depuis 2017.

Nommé à la surprise générale premier ministre de son pays de 2008 à 2012, Gilbert Houngbo n’est pas à sa première expérience au sein des Nations Unis. Ce diplômé de l’université de Lomé a tout d’abord fait ses preuves au sein de l’OIT au poste de directeur général adjoint de l’OIT en dirigeant les opérations mises en œuvre sur le terrain par cet organisme dans plus de 100 pays, ou encorecomme ancien haut cadre du PNUD, poste qu’il occupait avant de céder aux appels de Faure Gnassingbé.

A 60 ans, Gilbert Fossoun Houngbo va entamer son deuxième mandat à la tête du FIDA alors que le monde est durement frappé par la pandémie du coronavirus, rendant de plus en plus vulnérable la population rurale.

Tedros Adhanom Ghebreyesus (Ethiopie) : Directeur général de l’OMS
Crée en 1948, l’Organisation mondiale de la santé fait sans doute actuellement face à sa pire crise : celle de la pandémie du coronavirus qui sévit dans le monde depuis près de deux ans. En première ligne pour tenter de trouver une solution idoine à cette crise, son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus.

A 55 ans, cet homme politique Ethiopien a été élu à la tête de l’OMS en mai 2017 à la suite d’une élection très serrée devant ses concurrents le Britannique David Nabarro et la Pakistanaise Sania Nishtar. Jusque là inconnue sur la scène internationale, le successeur de Margaret Chan avait occupé les postes de ministre de la santé et celui de ministre des affaires étrangères dans son pays, l’Ethiopie. Depuis lors, Tedros Ghebreyesus est devenu le premier africain à prendre la tête de l’OMS, présentée comme l’une des agences les plus puissantes de l’ONU. « C’est un jour historique pour l’Éthiopie et pour l’Afrique », déclarera à l’issue du vote l’ambassadeur éthiopien auprès de l’ONU à Genève, Negash Kibret.

Bishar Abdirahman Hussein (Kenya) : directeur general de l’UPU
Le 10 octobre 2012, Bishar Abdirahman Hussein devenait le directeur général du bureau international de l’Union postale universelle (UPU). Titulaire d’un Bachelor of Arts Degree en sciences politiques et sociologie de l’Université de Nairobi, ce très discret Kenyan a d’abord fait ses preuves au conseil d’administration de l’UPU (2008-2012) au poste de président, avant de prendre la tête du bureau international. Seul candidat à sa propre succession, il sera réélu pour un second mandat à Instanbul en 2016.

En fin de mandat, le kenyan devra céder dans les prochains mois son siège.

Phumlize Mlambo-Ngcuka (Afrique du Sud) : directrice exécutive de ONU-Femmes
Depuis 2013, Phumlize Mlambo-Ngcuka est la directrice exécutive de l’ONU-femmes. Femme politique, Phumlize est une très proche de Thabo Mbeki dont elle fut d’ailleurs vice-présidente entre 2005 et 2008. Elle sera contrainte, de démissionner de ses fonctions, après la démission forcé du président Mbeki en 2008.

Chez elle en Afrique du Sud, Phumlize Mlambo-Ngcuka est non seulement connue comme directrice exécutive de l’ONU femmes mais encore plus comme la feme du procureur à l’origine à enquêtes de corruptions contre Jacob Zouma.

Ghada Fathi Waly (Egypte) : directrice exécutive de l’ONUDC
Femme politique elle aussi, Ghada Waly a été nommée directrice exécutive de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), par le SG de l’ONU en novembre 2019.

Ancienne ministre égyptienne de la Solidarité sociale a pris la succession du russe Youri Fedotov. En Egypte, Ghada Waly a « élaboré la stratégie nationale de lutte contre la drogue, mené auprès des jeunes une campagne nationale de sensibilisation et de prévention centrée sur la drogue et lancé des programmes novateurs visant à réhabiliter et à réinsérer dans la société des personnes atteintes de troubles liés à l’utilisation de drogues ». Des réalisations qui ont sans doute pesé dans le choix de Antonio Guterres, SG de l’ONU.

Intellectuel insoumis

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

68 commentaires

  1. Hi, I do think this is a great website. I stumbledupon it 😉
    I will revisit once again since I book marked it. Money and
    freedom is the greatest way to change, may you be rich and continue to help other people.

  2. Hello, Neat post. There’s a problem along with your site in web explorer, would
    check this? IE nonetheless is the marketplace chief and
    a good section of people will miss your magnificent writing due to this
    problem.

  3. Appreciating the time and effort you put into your blog and in depth information you provide.
    It’s nice to come across a blog every once in a while that isn’t the same outdated rehashed material.
    Fantastic read! I’ve bookmarked your site and I’m including your RSS feeds to
    my Google account.

  4. Thank you for every other informative web site. The place else may I
    am getting that type of information written in such a
    perfect manner? I have a project that I’m simply now running on,
    and I have been at the look out for such information.

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité