Afrique

Burkina/Transition : 100 jours du Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Une évaluation ?

Les 100 premiers jours du Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba en tant que président du Faso ont fait l’objet du dialogue démocratique organisé par le consortium Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), Diakonia, National democratic institute (NDI) et PAX, mardi 25 mai 2022 à Ouagadougou. 

Cet énième dialogue démocratique du consortium Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), Diakonia, National democratic institute (NDI) et PAX s’est attelé à l’« évaluation des 100 premiers jours du président DAMIBA ». 

Pour l’occasion, trois experts dans leurs domaines ont été invités à développer le thème central au travers de sous-thèmes spécifiques à des domaines : Élie Kaboré, journaliste à l’Economiste du Faso ; Pr Augustin Loada, enseignant-chercheur et Alissi Ouédraogo, capitaine de Police à la retraite.

Élie Kaboré, journaliste à l’Economiste du Faso.
Intervenu sur « La gouvernance économique du régime de transition 100 jours après ? », Élie Kaboré, journaliste à l’Economiste du Faso, a rappelé que la transition a défini des valeurs à travers la charte des valeurs et la charte de la transition ». Il a cependant relevé « un grand décalage entre les faits et ces valeurs ». 

Ainsi, en ce qui concerne la lutte contre la corruption, il a indiqué que « le choix de certains responsables laisse à désirer » et a noté « des tentatives de remise en cause et de couverture de malversations, la non-application de l’appel à candidature pour le recrutement des DG (Directeurs généraux, ndlr) ». 

Il a également soutenu que « la transition doit être une opportunité pour booster le traitement des dossiers de crimes économiques en instance », ce, en alertant, « le signal fort se fait attendre sur le terrain de la gouvernance économique ».

Pr Augustin Loada, enseignant-chercheur, à qui est revenu la charge d’exposer sur « la gouvernance politique et administrative du régime de transition, 100 jours après ? », a d’emblée soutenu qu’« il s’agit d’un exercice impossible à réaliser de manière objective ».

« C’est impossible à réaliser parce que quand on parle d’évaluation, cela suppose qu’il y a des paradigmes dans lesquels on se situe. Parler d’évaluation, c’est parler d’abord d’une perspective positiviste où il s’agit de comparer les effets de décision ou de non décision pris par un gouvernement avec les effets de décision ou de non décision pris par un gouvernement témoin dont les membres seraient sélectionnés de manière aléatoire », s’est-il justifié.

Il a toutefois tenté cette évaluation sur la base d’approches positiviste et constructiviste en faisant l’interprétation sans porter de jugements de valeur et en se situant dans une démarche critique.

« Est-ce qu’on peut imputer à la junte ou à son action l’état actuel de la gouvernance politique et administrative qui prévaut dans notre pays ? Non ! Parce que les problèmes de gouvernance actuelle peuvent être en partie le résultat de turpitudes du régime déchu. 

On peut même se demander si la restauration en cours au Burkina n’a pas commencé avec le régime antérieur ? Oui ! Les problèmes de gouvernance actuelle sont aussi imputables au pouvoir actuel parce qu’il a les moyens de résoudre ces problèmes », s’est-il alors questionné, réitérant que « pour toutes ces raisons, c’est difficile d’évaluer de manière objective un programme politico-administratif qui hI a à peine commencé à être mis en œuvre ».

Cependant, il a fait savoir la possibilité de procéder à cette évaluation.

Yaovi AGBEGNIGAN (Burkina Faso)

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

49 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité