Libre opinionPOLITIQUE

Chronique/De l’humour en politique : L’effet des notes drôles.

DESCRIPTION A.

« Trop de sérieux, tue le sérieux! »! En ce sens qu’un homme ou une femme « Coincé(e). », un visage fermé, une mine renfrognée avec un rictus sévère en coin des lèvres, un air froid voire glacial, une ambiance crispée, une atmosphère tendue, etc…. peuvent repousser et éloigner un groupe de personnes censées être en harmonie avec le message ou les propositions d’un politique.

DESCRIPTION B.

Une manifestation ou une réunion, dont le centre d’intérêt est de porter une nouvelle importante et particulière, habitée de rires, d’éclats de rires, de sourires, animée de temps en temps de touches d’humour et dans un environnement relax et détendu, peut emmener vers, convaincre aisément et mettre en confiance.

L’art de gérer une cité implique pour le plus grand nombre, réflexions, décisions, actions et réalisations.Il paraît donc inadmissible de réussir sans un trop-plein de concentration et de sérieux puisqu’il y va du développement d’une nation et de l’épanouissement d’un peuple.À bien y réfléchir, c’est une conception logique de ce que devrait être la politique.Cependant en matière de politique, le débordement de sérieux pourrait peut-être faire rater l’objectif principal visé par un homme ou une femme politique, car à force de rester sur les moindres petits détails et de vouloir trop bien faire, des fautes et des erreurs qui échappent à l’attention, sont vite arrivées.

En Europe et plus précisément en France, il existe le « Prix de l’humour politique. », qui a été créé par Jacqueline NEBOUT, conseillère de Paris, en 1988.Si depuis tout ce temps, « Le prix de l’humour politique. » est devenu une tradition en France, c’est le ministre français de l’économie Bruno LEMAIRE qui a reçu cette distinction en 2016.La place des blagues légères et des petites boutades dans le domaine politique n’est-elle pas ainsi reconnue et célébrée?

Toujours en France, alors que face à un auditoire il menait un raisonnement lié à un projet de constitution européenne, l’ancien chef d’État Valéry Giscard d’ESTAING a affirmé avec beaucoup d’humour : « C’est un texte facilement lisible, limpide et assez joliment écrit : je le dis d’autant plus aisément que c’est moi qui l’ai écrit. ».Phrase qui a eu le don de déclencher une série de rires autour de lui.Il faut préciser que cette réaction collective a pu être un gros et avantageux point pour l’accueil finalement offert au message qu’il passait.

Plus haut, dans cette chronique, il est donc certain que la description A n’est pas forcément convenable à la mise en route et en application de la bonne politique d’un gouvernement, d’un chef d’État.Pour ce qui est de la description B par contre, implanter un décor légèrement empreint d’humour, de petites plaisanteries, de vannes, mettre les gens à l’aise peut aider à bien faire passer les choses! Un peu comme une lettre passe à la poste.

En effet, si la bonne humeur déteint merveilleusement bien sur la manière de voir, sur l’aptitude à donner une approbation et sur la possibilité d’être acquis à une cause, il est à la faveur de rassemblements politiques, plus indiqué de provoquer et de maintenir cet état d’esprit qui à ce moment peut constituer du pain bénit pour le ou les porteurs d’annonces politiques.

On ne force pas l’humour c’est une vérité dont personne ne doute.Au Togo par exemple, l’humour ne semble en effet pas être la préoccupation et encore moins l’apanage de plusieurs hommes et femmes politiques qui sans en avoir conscience délaissent et ignorent une arme redoutable, pourtant utile dans leur mission quotidienne. Ce n’est cependant pas le cas du chef de l’État togolais Faure Gnassingbé qui heureusement, est doté d’un sens de l’humour plutôt « Léger. » et « Raffiné. » qu’il s’est fait le plaisir de lancer à un journaliste en Europe « Je ne vois pas le rapport », cette petite phrase est sûrement encore frais dans les mémoires des uns et des autres…et largement utilisé sur les réseaux sociaux

Anita MARCOS.

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

27 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité