Afrique

Burkina Faso | Ouverture des Assises nationales pour statuer sur la suite à donner au régime de transition dirigé par le Capitaine Ibrahim Traoré

Venus nombreux des quatre coins du pays, des Burkinabè sont réunis, ce samedi 25 mai 2024, sur le terrain jouxtant la Salle de Conférences de Ouaga 2000, qui abrite les assises nationales pour délibérer sur la suite à donner au régime de transition, censé prendre fin début juillet 2024. Cette rencontre, prévue pour durer deux jours, devrait permettre de dresser un bilan de la Transition conduite par le capitaine Ibrahim Traoré depuis septembre 2022 suite à un coup d’Etat et de décider d’une probable prolongation.

Cette rencontre fait suite à l’adoption le 26 avril dernier, de la loi portant accord de l’Assemblée législative de transition pour l’organisation des Assises nationales, a rappelé le ministre de l’Administration territorial, de la Décentralisation et de la Sécurité du Burkina Faso, Émile Zerbo dans un communiqué publié mardi soir, ajoutant que ce sont les « forces vives de la Nation » qui participeront à ces Assises.

« Lesdites Assises permettront aux représentants des forces vives de la Nation de délibérer sur la suite à donner à la transition dont la durée impartie par la Charte du 14 octobre 2022 court jusqu’au 1er juillet 2024 », a-t-il indiqué.

Le capitaine Ibrahim Traoré est arrivé au pouvoir lors d’un coup d’Etat le 30 septembre 2022. La charte de la transition a fixé la fin de la transition au 1 er juillet 2024. Cependant à quelques semaines de la fin de cette échéance, les observateurs estiment qu’il sera difficile d’organiser des élections dans un contexte toujours marqué par l’insécurité.

S’exprimant mardi dernier sur les antennes de la Radiodiffusion Télévision du Burkina (RTB) le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité du Burkina Faso a expliqué que les Forces vives de la nation sont constituées entre autres, de la Société civile, des partis politiques et des forces de défense et de sécurité.

Google 1

« Ces Assises ne seront pas différentes des Assisses passées. Il s’agit des mêmes forces vives qui vont se rassembler (qui) vont faire un bilan des mois écoulés et décider si, il faut donner une suite à la transition ; quelle suite il faut donner. Ce sera à elles de décider de façon souveraine », a-t-il dit.

Plusieurs banderoles, affichées de part et d’autre, appellent à s’assumer devant l’histoire : « Assises nationale sur la suite de la transition : Assumer par nous-mêmes notre destin et notre souveraineté », peut-on lire. Sur une autre : « Fils et filles du Burkina Faso, unis pour une gouvernance porteuse d’espérance pour notre peuple ».

Les participants aux Assises ont la possibilité s’il y a lieu d’apporter des modificatifs à la Charte de la transition afin de définir un contour de la marche du pays après la date du 2 juillet 2024, date butoir de la transition en cours.

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité