Société

10 décembre 2022/ 74 ans de la déclaration universelle des droits de l’homme : journées de réflexion et d’échanges à l’Université de Lomé

Journées de réflexion et d’échanges à l’Université de Lomé pour les 74 ans de la déclaration universelle des droits de l’homme

Le 10 décembre de chaque année, est célébrée la déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en1948.

En ces temps de conflits et de fortes tensions internationales, il est plus qu’opportun de célébrer l’anniversaire (74e) de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Ce grand texte juridique adopté le 10 décembre 1948, à peine trois ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, fait partie du jus cogens du droit international général, c’est-à-dire qu’il constitue une norme impérative à laquelle aucune dérogation n’est permise. Cette règle de droit est universelle, devant s’appliquer à tous les États. Elle implique aussi une conception commune de ces droits et libertés. Inutile de dire que cet universalisme et cette conception commune sont battus en brèche par plusieurs pays de nos jours. Il ne faut cependant pas en conclure qu’il faut renoncer à ces deux attributs fondamentaux.

Au Togo, la célébration des soixante-quatorze ans de cette déclaration, est marquée par deux journées de réflexion qu’organise le centre de droit public de l’Université de Lomé, les 9 et 10 décembre 2022.

Placées sous le thème : « les droits de l’homme à l’épreuve de la crise sécuritaire en Afrique : le rôle des acteurs étatiques et non-étatiques », ces journées visent à offrir un cadre d’échanges entre les acteurs sur les bonnes pratiques en matière de promotion et de protection des droits de l’homme ainsi que la consolidation de la paix et de la cohésion sociale dans un contexte de crise sécuritaire et de violences communautaires.

A l’ouverture des travaux, à la salle professeur Ahadzi-Nonou de la présidence de l’UL, on notait la présence du ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Président de l’UL, le professeur Dodzi Komla Kokoroko, du Représentant-Résident du PNUD au Togo, Aliou Mamadou Dia, de Akpaou Abdou Gafan, représentant le ministre des droits de l’homme, des universitaires, des acteurs politiques, de la société civile, et des défenseurs des droits humains.

Google 1

Pendant deux jours, les participants à ces assises auront à écouter et à échanger sur plusieurs communications d’universitaires et de spécialistes en lien avec le thème choisi.

Ces communications sont réparties en quatre panels à savoir : les défis de la protection des droits de l’homme et de la consolidation de la paix dans le contexte de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme, modéré par le professeur Adama Kpodar ; violences communautaires, protection des droits de l’homme et la consolidation de la paix : Rôles et responsabilités des acteurs locaux, modéré par le professeur Esohanam Batchana ; enjeux et défis de la collaboration entre acteurs étatiques et non étatiques dans la préservation des droits fondamentaux dans le contexte de lutte contre l’extrémisme violent, modéré par le professeur Akodah Ayewouadan, et les outils et mécanismes de gestion des conflits et de consolidation de la paix, modéré par monsieur Aliou Mamadou Dia, Représentant- Résident du PNUD au Togo.

Ouvrant les travaux, le professeur Dodzi Komla Kokoroko a salué le choix porté sur son institution, à travers le centre de droit public, par le système des nations unies au Togo, pour abriter ces journées de réflexion dans le cadre du 74e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme. Il a abordé le sujet au cœur de la réflexion sous l’angle du bilan ; chaque Etat et individu comme acteur du respect des droits de l’homme et les droits de l’homme face à la crise sécuritaire en Afrique et dans le contexte sahélien. Monsieur Dia, quant à lui, a porté à la connaissance de l’assistance, le message du secrétaire général des nations-unies dans lequel plusieurs défis et attentes de notre temps sont évoqués.

Selon le Représentant-Résident du PNUD au Togo, le thème choisi par l’Université de Lomé, cadre parfaitement avec le thème retenu à l’échelle internationale : « Dignité, liberté et justice pour tous ».

La fin des travaux de ces journées de réflexion prévue ce 10 décembre 2022, sera sanctionnée par un rapport assorti de recommandations à l’endroit des différentes parties prenantes.

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Un commentaire

  1. 993952 965275Does your blog have a contact page? Im having a tough time locating it but, Id like to send you an e-mail. Ive got some suggestions for your weblog you may be interested in hearing. Either way, great site and I look forward to seeing it expand over time. 10838

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité