Société

Togo | L’opposant et ancien premier ministre KODJO Gabriel Messan Agbéyomé a été inhumé ce samedi

Quand un homme a dignement accompli son devoir envers sa famille, ses amis, son pays, cet homme peut retourner paisiblement vers son Créateur. L’opposant et ancien Premier ministre du Togo Gabriel Agbéyomé Kodjo, décédé le 3 mars dernier en exil, a été inhumé samedi 06 juillet dans son village natal à Tokpli (préfecture de Yoto).

Plus tôt dans la matinée à Lomé, une messe a été célébrée en la paroisse universitaire Saint Jean Apôtre où étaient présents, sa famille biologique et politique ainsi que ses proches. Ensuite, un convoi s’est ébranlé en direction de son village natal à Tokpli où ce dernier a été inhumé.

Mercredi au siège de son parti politique le MPDD où il était le Président, sa famille politique s’est réunie pour lui rendre un dernier hommage. Cette cérémonie donne le ton aux obsèques qui démarrent jeudi avec l’arrivée de la dépouille mortelle à Lomé. À l’unanimité, les différentes personnalités présentes à cette veillée politique ont salué « l’esprit combatif » de KODJO , le décrivant comme un « homme politique exceptionnel et ambitieux ».

« L’animal politique », Gabriel Messan Agbéyomé KODJO, Président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), ancien Premier Ministre du Togo, ancien président de l’Assemblée nationale, et candidat de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) à la présidentielle de 2020, avait 70 ans. Il a revendiqué sa victoire, arrêté puis libéré sous contrôle judiciaire, il avait prit le chemin de l’exil.

Officiellement arrivé 2è à la présidentielle de février 2020, Gabriel Messan Agbeyomé KODJO avait contesté le résultat des urnes : un score de 19,46% de voix contre 70,54% pour Faure Essozimna Gnassingbé. Tristement, M. KODJO, celui-là qui fut, ministre, président de l’Assemblée nationale et Premier ministre, n’a pas eu droit à un hommage officiel du gouvernement togolais.

Google 1

Au-delà de la tristesse, la mort de cet Grand Homme politique, devenu un farouche opposant au régime Gnassingbé, bien que douloureux doit plutôt nous rappeler combien il est impératif que nous nous aimions un peu plus, taire nos rancœurs, comprendre que nous pouvons être des adversaires politiques mais rester de bons amis et vivre bien aujourd’hui comme si c’était notre dernier jour. Vivre en paix et en harmonie avec soi-même et avec les autres, être toujours prêt quand notre heure sonnera.

Qui est KODJO Gabriel Messan Agbéyomé ?

Docteur en Sciences de gestion et de management, Gabriel Messan Agbéyomé KODJO a occupé dans les années 80 à 2002 des postes de responsabilité étatiques comme la Direction Commerciale de la société publique SONACOM et dirigé les ministères de la Jeunesse, des Sports et de la Culture et celui de l’Administration Territoriale et de la Sécurité. Il est surtout connu dans l’écosystème des finances au Togo comme ex-Directeur Général du Port autonome de Lomé (PAL). Poste qui le propulsera plus tard à la présidence du Parlement togolais, puis au poste de Premier ministre.

KODJO a été considéré à un moment donné de son parcours politique, comme le dauphin naturel du défunt président togolais, Étienne Gnassingbé Eyadèma (1967 à 2005). Les deux hommes se sont déchirés durant le second semestre 2002, quand KODJO a exigé «plus d’ouverture du parti présidentiel de l’époque, le RPT (Rassemblement du peuple togolais), vers la démocratie». Il partira en exil en 2002 avant de retourner trois ans plus tard au Togo après l’accession de Faure Essozimna Gnassingbé au pouvoir le 5 février 2005. L’année 2010 marqua ses grands débuts dans les rangs de l’opposition togolaise et il tentera en 2015, un rapprochement du camp présidentiel, avec un poste de Premier ministre qui lui était de nouveau destiné, mais les négociations de dernière minute capoteront.

Elu député en 2018, c’est dans cette peau politique qu’il briguera de nouveau le fauteuil présidentiel en février 2020, sous les couleurs de la DMK. Sa contestation des résultats officiels et définitifs qui ont crédité Faure Essozimna Gnassingbé d’une nouvelle victoire électorale le reconduira en exil au Ghana, en France, puis de nouveau au Ghana où il est subitement décédé début mars 2024. Depuis sa disparition, le pouvoir de Lomé n’a publié aucun communiqué officiel autour de son décès, et aucun hommage de l’Etat à sa mémoire durant ses obsèques.

Adieu KODJO Gabriel Messan Agbéyomé. Puisse Dieu, faire passer l’homme d’État Gabriel Agbéyomé Messan Agbéyomé KODJO de l’horizontalité de la mort à la verticalité de la vie. Puisses-tu alors Agbéyomé, resurgir du tombeau de tes transgressions et briller de la même lumière que les étoiles à jamais.

Gabriel Messan Agbéyomé KODJO repose ici à Tokpli

Oui, nous sommes des pèlerins sur cette terre et tous ceux qui se croient forts aujourd’hui, privilégiés, savent que la mort ne prévient pas et surprend le jour comme la nuit et à tout heure.

Céline N.

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité