Cinéma

[Portrait] Michel Gohou : Un long chemin vers le succès. Un homme entièrement à part et un artiste-comédien à part entière

Il est l’une des plus grandes stars du cinéma Africain. Et pourtant, ce n’était pas gagné pour cet homme qui a dû se battre pour s’imposer dans le 7e art. Michel Gohou est un homme pas comme les autres. Un artiste comédien particulier. Un homme à part et un comédien à part entière. Non pas à cause de ses cabrioles sur scène. Et même si son physique relativement petit se rapporte à son personnage, Gohou est surtout un comédien très grand par son talent.

Depuis plus de 25 ans qu’il parcourt le monde, il n’en finit pas d’épater le public. Ce qui lui vaut les foules de manifestations de sympathie, de félicitations et de récompenses partout où il passe. Depuis « Les Guignols d’Abidjan’’ en passant par ’’Ma Famille’’, ’’Faso Furie’’, ’’Pourquoi pas moi’’ (où on le voit comme toujours avec sa légendaire épouse au cinéma : Nastou). Gohou ne s’arrête plus de tourner.

Né le 18 mars 1959 à Gagnoa en Côte d’ivoire, Michel Gohou est un acteur, réalisateur, producteur et scénariste Ivoirien d’origine burkinabé et ivoirienne. D’un père instituteur et d’une mère commerçante, il passe son enfance dans sa ville de sa naissance à Gagnoa. Gohou Michel n’est pas venu au monde avec une cuillère dans la bouche. Il préférait s’enfermer seul dans son coin à cause de son handicap physique. Il était toujours à l’écart des autres enfants de son âge. A l’école primaire, dans son village (Djatégnoa), il s’isolait pour fuir le regard et les moqueries des autres. On ne l’entendait presque jamais parler en classe. Ses soucis de santé l’ont conduit à traîner sa bosse partout. Personne dans son entourage ne croyait en sa survie et encore moins à un quelconque succès qu’il pourrait avoir dans le métier de l’art. Le maître de la classe Victor Yobo, pour l’aider à surmonter les moqueries et son handicap, lui propose un rôle dans la troupe de l’école. Après sa prestation, le regard des autres commence à changer.

La maladie qui le ronge freine son élan et ses rêves. Il est effectivement paralysé et la tentative de ses parents de le soigner, le conduit au Burkina-Faso. Au bout de trois ans, il obtient la guérison. Mais l’école, c’est fini pour lui et il espère en sa passion « la comédie »

Il débarque à Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire et pour survivre, se livre a plusieurs petits métiers : vendeur d’eau, blanchisseur, réparateur etc.

Google 1

C’est à Abobo que Michel Gohou trouve enfin sa voie. Il intègre la troupe du « Fétiche Eburnéen » pour ensuite entrer dans le Théâtre national, le Gaska Théâtre, la Compagnie nationale de théâtre, le N’Zassa Théâtre etc…

En 1993, il apparaît dans « Les Guignols d’Abidjan ». Dès cet instant ce comédien jusque-là méconnu est découvert par le grand public. Puis il tourne une nouvelle série appelée le Gohou Show. Cette série a été créée d’après une idée originale du rappeur Mokobe du 113 et connaît un grand succès.

Michel Gohou enchaîne les longs métrages, séries et spectacles qui continuent à entretenir son statut de star indétrônable de l’Afrique francophone. Gohou parcourt les capitales africaines et même au-delà. Partout en Afrique son talent est reconnu. C’est en quelque sorte, le couronnement après cette traversée du désert.

Michel gohou, même si la vie lui donnait peu de chances, il a réussi à se frayer un chemin, et s’est forgé avec les difficultés pour devenir aujourd’hui le comédien ivoirien le plus connu.

Depuis, la vie de Michel Gohou a changé. « Avant, quand je passais dans la rue, les gens disaient : venez, venez voir ça ! Comme si j’étais un objet. Et ils se moquaient de mon physique. J’en ai vraiment souffert mais, aujourd’hui, ce n’est plus la même réaction », a-t-il affirmé.

Sa persévérance, son acharnement au travail et sa rage de réussir ont fait de lui, le comédien ivoirien le mieux payé.

Pourtant au sommet de sa gloire, Michel Gohou affirme « qu’il n’est qu’à mi-parcours, qu’il n’est pas une star et qu’il a encore du travail à faire », il n’oublie sans doute pas son parcours du combattant pour se frayer un chemin de vie admirable. Il a dû se battre pour exister, et la patience aidant la reconnaissance est arrivée.

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)
Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité