Art et cultureCinéma

Burkina-Fespaco : Le plus grand festival du film d’Afrique offre de l’espoir

Fespaco : clap de départ samedi 25 février 2023

Clap de départ du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) ce samedi 25 février 2023 et qui va se poursuivre jusqu’au 04 mars prochain.

« Cinéma d’Afrique et culture de la paix. » C’est le thème choisi pour cette 28ème édition

La plupart des festivals de cinéma peuvent être comptés pour fournir des divertissements, avec une certaine introspection.

Le Fespaco d’une semaine qui ouvre samedi dans la capitale du Burkina Faso déchiré par la violence va au-delà pour offrir également de l’espoir, et un symbole d’endurance: dans des années de conflits politiques et d’attaques extrémistes islamiques, qui ont tué des milliers de personnes et déplacé près de 2 millions dans le pays ouest-africain , il n’a jamais été annulé.

« Il ne nous reste que Fespaco pour nous empêcher de réfléchir à ce qui se passe », a déclaré Maimouna Ndiaye, une actrice de Burkinabe qui a quatre soumissions dans la compétition de cette année. «C’est l’événement qui ne doit pas être annulé, quelle que soit la situation.»

Google 1

Depuis la dernière édition du festival biennal de Ouagadougou, les problèmes du pays ont augmenté. L’échec des gouvernements successifs pour arrêter la violence extrémiste a déclenché deux coups d’État militaires l’année dernière, chaque chef de la junte promettant une sécurité – mais offrant peu de résultats.

Au moins 70 soldats ont été tués lors de deux attaques plus tôt ce mois-ci dans la région du Burkina Faso. Les combats ont également semé une discorde parmi une population autrefois parsemée, opposant les communautés et les ethnies les unes contre les autres.

Néanmoins,146 films sont en compétition officielle avec plus de 15 000 personnes, dont des célébrités de cinéma du Nigéria, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, sont attendues à Ouagadougou pour cette édition du Fespaco, le plus grand festival du film d’Afrique qui a été lancé en 1969.

Le Togo est représenté à ce 28ème FESPACO par une délégation de 25 acteurs du monde du cinéma, conduite par le directeur National de la Cinématographie, Denis Essohanam KOUTOM.

La délégation togolaise à Fespaco

Les films des réalisateurs togolais, « Les palimpsestes » (7min) d’Ingrid Agbo et « Mon papy à moi » (6min) de Komi Messan Anthony sont en compétition dans la catégorie « films d’animation », et « la gare de l’Est » (13min) d’Esso-Domna Roger (étudiant à l’ESEC-Togo), dans la sélection «  film des écoles du cinéma ».  Le long-métrage « job idéal »  de Gilbert Djoliba Bararmana-Boukpessi  sera aussi diffusé. 

Eliane Kodjo

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

3 commentaires

  1. 817887 697558Hey there! Amazing stuff, please do tell us when you post again something similar! 368797

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité