Religion

Togo : Adieu Grand homme ! Mgr Philippe Fanoko KPODRZO a été inhumé ce 01 février (Vidéo)

Jeudi 01 février 2024 à Lomé au Togo. L’archevêque émérite de Lomé, Monseigneur Philippe Fanoko KPODRZO, endormi dans le Seigneur le 04 janvier dernier à Stockholm en Suède, a été inhumé en fin de matinée selon les rites de l’église liés à son rang, dans une stricte intimité familiale et ecclésiale. C’était à l’issue de la messe à la cathédrale de Lomé.

Ici repose l’archevêque émérite de Lomé Mgr Philippe Fanoko KPODRZO dans la cathédrale sacrée cœur de Lomé

La messe d’inhumation a été célébrée a été célébrée jeudi à la paroisse Cristo Risorto de Hedzranawoé par le Nonce apostolique près du Togo, Mgr Gérard Miles. Au cours de son homélie, le prélat a cité un extrait de l’hommage rendu par le Pape François à l’archevêque émérite de Lomé. Pour le souverain pontife, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro est un « Pasteur infatigable et généreux qui a été au service de son peuple et du bien commun en promouvant la doctrine sociale de l’église ».

Plus tôt, la dépouille mortelle du prélat a foulée le sol de ses aïeux le lundi 29 janvier, suivie mercredi 31 janvier, d’une veillée de prières et de chants « Presente corpore » à la paroisse Cristo Risorto de Hedzranawoe, avec les prêtres et les consacrés, animée par les soeurs de l’Institut Notre Dame de la Trinité (NDT). Une tour de messes des paroisses a été dite en soirée en la même église.

Doit-on le dire ? Bien que le prélat, une figure de la vie politique togolaise, bénéficie de statut d’ancien président de l’Assemblée Nationale pour avoir dirigé le Parlement de la transition et le Haut Conseil de la République, le défunt n’a pas eu droit à un hommage officiel ou à des honneurs de la République. Pas de condoléances du gouvernement. Aucun membre officiel du gouvernement togolais n’a assisté aux cérémonies funéraires de Mgr Fanoko Kpodzro. Un silence radio a été observé également sur les médias d’état-télévision nationale et radio Lomé-, sur les funérailles de l’archevêque émérite de Lomé. L’on se demande pourquoi ? La présence des membres du gouvernement au funérailles de Mgr Fanoko Kpodzro serait un message fort à la réconciliation tant voulue par les filles et fils de la terre de nos aïeux, le Togo. L’illustre disparu a, à son actif, 64 ans de sacerdoce et 47 ans d’épiscopat.

La mort est inévitable ! Quand un homme a fait ce qu’il considérait être son devoir envers sa famille, ses amis(es) , ses proches, son peuple et son pays, il peut alors aller se reposer en paix et dormir dans le Seigneur. Oui, Monseigneur Fanoko KPODRZO a fait cet effort. Puisse le Créateur l’accueillir auprès de Lui.

Google 1

Dort en paix pour l’éternité Grand combattant !

Monseigneur Philippe Fanoko KPODRZO : Un homme d’Église, une figure de la vie politique togolaise…

L’homme d’Église qui s’est beaucoup exprimé sur le champ politique ces dernières années devait fêter son 94e anniversaire au mois de mars.
L’archevêque émérite de Lomé était une figure de la vie politique togolaise.
Du 1er juillet au 28 août 1991, il a été invité à diriger la Conférence nationale dont le but était de résoudre la grave crise sociopolitique que traversait le pays sous le régime de Gnassingbé Eyadéma, père de l’actuel président. La direction du Haut-Commissariat de la République dont les travaux ont produit la Constitution togolaise de la quatrième république adoptée en 1992 lui a ensuite été confiée.

Lors de l’élection présidentielle du 22 février 2020, il avait soutenu Gabriel Agbéyomé Kodjo candidat d’une coalition de plusieurs partis politiques et qui a pris le nom de l’archevêque : « Dynamique Kpodzro ». Il avait ensuite fait campagne auprès de son candidat. Malgré la publication des résultats du scrutin qui attribuaient la victoire au président sortant, Faure Gnassingbè, Mgr Kpodzro a toujours soutenu que Agbéyomé Kodjo était vainqueur et appelé à la « résistance légale ».

Né le 30 mars 1930 à Tomégbé, un village de la région des Plateaux à 257 km de Lomé, le jeune Philippe entame ses études au Togo, puis entre au Petit séminaire de Ouidah au Bénin avant de partir pour Rome pour ses études philosophiques et de théologie. En 1955, il décroche une licence de philosophie puis une licence de théologie en 1959 à Rome.

Il est nommé évêque du diocèse d’Atakpamé, à 160 km de Lomé, par le pape Paul VI, le 3 janvier 1976, une nomination mal accueillie par le régime en place à l’époque. Il est ordonné par le cardinal Paul Zoungrana le 2 mai 1976 à Lomé, alors que cette messe, prévue la veille à Atakpamé, fut empêchée par des troubles. Au début de son épiscopat, l’évêque a dû passer plus de quatre ans hors de son diocèse, qu’il dirigeait à partir de Lomé.

Après 15 ans à la tête d’Atakpamé, Mgr Kpodzro a été nommé archevêque de Lomé le 17 décembre 1992, une charge qu’il a exercée pendant 15 ans. Évêque émérite toujours membre de la conférence épiscopale du Togo, il continuait de prendre la parole sur des questions politiques. En 2005, il avait coorganisé une marche pacifique avec d’autres religieux et l’ordre des avocats, au moment de la crise qui a suivi le décès du président Eyadéma.

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité