Site icon Togonyigba

Sénégal/Manifestations meurtrières pour exiger la libération de Ousmane Sonko : La Cedeao appelle toutes les parties à la retenue et au calme.

La situation est toujours électrique au Sénégal. D’aucuns parlent d’une insurrection en cours .Il faut noter que la journée du 06 mars a été aussi électrique comme celle du 05 mars 2021.Plusieurs magasins pillés, des bâtiments publics saccagés.Selon les médias locaux, les intérêts français sont aussi la cible des manifestants.En France, la diaspora sénégalaise a manifesté à la place de la république .Et le mot d’ordre est clair, la libération de l’opposant Ousmane Sonko et le départ de Macky Sall. « On s’en fou de la France » scandaient certains manifestants.La Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) suit les manifestations de très près les manifestations pour exiger la libération de Ousmane Sonko au Sénégal. Elle invite les autorités du pays à prendre les mesures nécessaires pour apaiser les tensions et garantir les libertés de manifester pacifiquement, conformément aux lois en vigueur. Lire le communiqué de l’organisation régionale.Communiqué de la Cedeao sur la Situation Politique au SénégalLa Commission de la Cedeao suit avec attention l’évolution de la situation au Sénégal et condamne les violences survenues dans plusieurs villes du pays qui ont entrainé des morts, des blessés et des destructions de biens. La Commission de la Cedeao appelle toutes les parties à la retenue et au calme. Elle invite les autorités à prendre les mesures nécessaires pour apaiser les tensions et garantir les libertés de manifester pacifiquement, conformément aux lois en vigueur.Fait à Abuja, le 6

mars 2021

This website uses cookies.

This website uses cookies.

Quitter la version mobile