Pub0
Libre opinion

Libre pensée / Nous sommes sans identité réelle en Afrique !

Il y a des mots clés que le colon utilise pour nous déstabiliser et pour appâter « les nègres » que nous sommes: Démocratie, liberté, droit de l’homme etc…. Certes, ce sont des mots importants et indispensables mais il faudrait savoir les placer dans leurs vrais contextes.

Remarquez que le colon n’impose cette vision et ces mots qu’aux faibles? Malgré les crimes et les atrocités dans les pays arabes (Yémen, Khashoggi, Arabie saoudite, Russie, etc…) la communauté internationale reste implacable, silencieuse et surtout détourne son regard. Mais au premier mouvement brusque en Afrique, tous les regards sont jetés sur nous? Nos colonisateurs utilisent les médias de propagande comme RFI, TV5, France24 dont la plus grande audience est en Afrique pour corrompre nos mentalités.  Le colon à imposer un system qui durera encore longtemps si l’Afrique ne se réveil pas ! Nous sommes quadrillés de tous les côtés: notre éducation, religion, culture, est celle imposée par le colon, pire notre nourriture … même, on préfère les eaux importées sans parler des produits de première nécessité: carburant (Total) transport maritime (Bolloré) internet (Google) et pour couronner le tout, le Dieu que nous vénérons est celui du colon. Sommes-nous prêt à un retour pur et simple au fondement de la culture africaine avant l’arrivée du colon? Et,  abandonner leur Dieu pour celui de nos ancêtres? D’abord commençons par « reprogrammer » le system nerveux de nos enfants, nos étudiants au patriotisme avec une éducation purement a l’africaine, recréer une vraie identité nationale… actuellement nous sommes sans identité réelle… on peut accuser les intellectuels africains qui ne réfléchissent, n’agissent et ne voient que par le prisme de l’occident. Nous avons totalement abandonné nos racines contrairement aux pays asiatiques colonisés (Chine, Corée..) qui ont réussi à être  eux-mêmes tout en profitant des autres bienfaits de la mondialisation. Miser sur la terre, l’agriculture et l’élevage pour arriver à une autosuffisance alimentaire et faire la promotion de nos produits africains car notre continent est très riche avec des terres fertiles et vierges.

Notre réveil est lent et nous passons notre temps à pleurnicher devant « Dame Communauté Internationale » et à nous comporter comme d’éternelles victimes dont les malheurs viennent uniquement de l’Occident. Nous sommes paresseux, oui paresseux sans vision et sans audace. Et sur ce dernier plan, les intellectuels africains qui devraient être le phare de nos sociétés sont ceux qui plongent davantage nos pays dans l’obscurité et le recul… « Si ton enfant fait une bêtise et tu le tape il te dira que tu violes son droit. Même à l’école le maitre n’a pas le droit de toucher son élève au risque de voir convoqué à la justice. Un enfant qui se comporte mal, si un voisin le gronde ou le touche dans le quartier, les parents  seront chez lui très tôt le lendemain avec mes amis et toute sa famille convocation à la main ou pour lui régler son compte…» m’a confié un sage de mon village. Dans La culture africaine, c’est tout le village qui éduque un enfant. On s’est approprié tout du colon. Nous devons vite nous déprogrammer et si nous ne commençons pas vite la reprogrammation on risque de subir encore pendant longtemps l’influence de l’occident et rester esclave. Nous africains avons le choix de courir à la nage pour aller en occident pour aider nos colons à développer leurs pays, industries etc. et faire de nos enfants des futurs prolétaires du système ou bien, chausser les bottes pour transformer notre espace vital en Afrique, en plantations pour devenir demain nous aussi comme eux, des vrais protagonistes qui dicteront les règles du futur système.

José Éric GAGLI

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez