Nationale

Rapport d’audit du Fonds de riposte et de solidarité Covid-19 : Il l’a lu… cette « minorité voleuse à col blanc » va-t-elle s’en sortir ?

Au Togo, le Rapport d’audit du Fonds de Riposte et de Solidarité Covid-19 (Frsc), Gestion 2020 a été rendu public sur le site de la Cour des Comptes depuis le 26 janvier 2023.

Le Frsc a été mis en place en mai 2020 pour faire face aux dépenses liées à la lutte contre le coronavirus dans le pays. Le document de 86 pages publié par la cour des comptes sur son site, révèle plusieurs irrégularités.

L’enquête couvre la période jusqu’au 31 décembre 2020 (bien qu’elle ait examiné aussi les opérations dont l’exécution a chevauché entre la gestion 2020 et la gestion 2021).

Google 1

Le Fonds de riposte et de solidarité Covid-19 en 2020, selon le rapport de la Cour des Comptes, est constitué des contributions d’organisations et institutions financières sous-régionales, continentales et internationales.

Selon le document, les partenaires ont mobilisé pour le pays, quelque 173 milliards FCFA d’appui, dans le cadre du FRSC en 2020. Sur une bagatelle de 108 milliards FCFA qui ont été affectés aux dépenses soit 26 milliards FCFA mis à disposition des ministères et institutions de la république puis, 82 milliards FCFA investis dans les mesures de résilience, économique et sociale, des personnes que l’on peut qualifier ici de « minorité voleuse à col blanc » , se sont bien sucré sur le dos des Togolais.

Depuis que les togolais ont pris connaissance de ce rapport, les commentaires d’indignation inondent les réseaux sociaux particulièrement sur Twitter où plusieurs twittos togolais taguent directement les ministères cités dans le rapport.

Des anomalies et des détournements une magnitude exponentielle

la Cour pointe notamment du doigt, des opérations financières effectuées en violation des modes de paiement requis, « [des] rémunérations sans aucune base juridique payées aux membres des comités et à certains personnels dits d’appui. » Certaines structures publiques sont épinglées pour « Établissement de procès-verbaux non conformes aux documents de la commande ».

Ces irrégularités, sur le fond et la forme, sont relevées dans la plupart des départements et organes publics, allant du ministère du Commerce, à celui de l’Economie et des Finances, ou encore de la Justice et de la Législation ; des structures comme la Coordination Nationale de Gestion de la Riposte à la COVID-19, ou l’Université de Lomé. Pour leur part, la Primature et le Ministère en charge de l’Economie numérique n’ont pas réagi aux requêtes d’informations de la Cour.

Le reliquat du programme Novissi de 779 millions de fcfa n’a pas été versé dans les caisses de l’Etat. Ce reliquat a pris une direction inconnue.

Pour l’examen du programme Novissi , la Cour des comptes a adressé par lettre N°458.21/CC/PC du 27 octobre 2021 au Ministre de l’économie numérique et de la transformation digitale, une demande de production des états consolidés de l’exécution du programme NOVISSI au 31 décembre 2020.

Faute de réponse, la Cour, par lettres N°491.21/CC/PC et 492.21/CC/PC du 25 novembre 2021, a demandé aux Directeurs généraux de Togocom et Moov-Afrique Togo la production des pièces justificatives de l’exécution des transferts monétaires effectués par chacune des sociétés. Ces derniers non plus, n’ont pas donné suite.

Face à ce refus, le seul document obtenu dans ce cadre de l’examen du programme Novissi , est un fichier Excel transmis par la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique le 20 décembre 2021.

Deux institutions de la République ont refusés de collaborer avec la cour des comptes dans le cadre de l’examen des documents dans la gestion du fonds Covid-19 exercice 2020, il s’agit de la primature et du ministère de l’économie numérique. Deux institutions dirigée par deux femmes ministres.

Même si dans l’opinion, les récriminations sont unanimes, tout porte à croire que la société civile et la classe politique togolaise restent dans une grande indifférence.


Cette indifférence des acteurs politiques- pouvoir comme opposition- et de la société civile, a fait réagir le député Gerry Taama « … que croyez vous qu’il va se passer dans les prochains jours? remaniement ministériel, remboursement d’argent ou procédure judiciaire ? Je ne crois pas un seul instant que la publication sur le site de la cour des comptes de ce rapport soit fortuite, non autorisée. Sinon pourquoi les autres rapports ne sont pas publiés ? »

Faure Essozimna Gnassingbé, a certainement lu ce rapport et devrait être en colère… En tout cas, pour l’heure, les togolais attendent une réaction ferme du numéro Un togolais…

Télécharger l’intégralité du rapport définitif sur la gestion du fonds Covid-19 exercice 2020, en cliquant sur le lien suivant :

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Un commentaire

  1. 804531 406252In the event you are viewing come up with alter in most with the living, starting point usually L . a . Weight reduction cutting down on calories platform are a wide stair as part of your attaining that most agenda. weight loss 359060

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité