Société

Nous pouvons contrôler nos propres rêves!

Des scientifiques allemands ont découvert qu’un léger courant électrique, stimulé au bon moment, permettait aux dormeurs de contrôler leurs propres rêves. Les chercheurs envisageraient d’exploiter cette technique, notamment à des fins thérapeutiques.

Notons par ailleurs que Le rêve est une « disposition de l’esprit généralement nocturne, survenant au cours du sommeil, et qui procure à l’individu éveillé des souvenirs nommés eux aussi rêves

Ils ont découvert le moyen pour les dormeurs de devenir spectateurs puis acteurs de leurs propres rêves. Selon les chercheurs, il suffit juste d’impulser un léger courant électrique à travers le crâne. Leurs travaux de recherche ont été publiés dans la revue Nature Neuroscience. « Nous avons utilisé différentes fréquences pour stimuler le cerveau »

Ursula Voss, psychologue spécialiste du sommeil à l’université Goethe de Francfort (Allemagne), et son équipe ont expérimenté leur thèse sur un échantillon de 27 hommes et femmes. Après trois minutes de sommeil « paradoxal » ininterrompu, les scientifiques ont diffusé à travers le crâne de leurs sujets un faible courant électrique dans les zones frontales et temporales du cerveau. Le sommeil paradoxal est une phase du sommeil au cours de laquelle les rêves dont on se souvient se produisent et durant laquelle l’activité électrique du cerveau est proche de celle de l’éveil.

« Nous avons utilisé différentes fréquences pour stimuler le cerveau : un simulacre, 2 Hz, 6 Hz, 12 Hz, 25 Hz, 40 Hz, 70 Hz, et 100 Hz », a expliqué Ursula Voss dans la revue Nature Neuroscience. Les patients ont ensuite été réveillés et interrogés en « double aveugle » (ni l’expérimentateur, ni le sujet ne connaissent les paramètres utilisés).

Devant cette découverte, les scientifiques envisageraient d’utiliser cette technique à des fins thérapeutiques. D’après ces derniers, elle pourrait être notamment exploité pour certains symptômes de la schizophrénie ou encore de troubles obsessionnels compulsifs. Toujours selon les scientifiques, le procédé servirait également à aider les victimes de stress post-traumatique à se débarrasser de leurs cauchemars récurrents.

Céline N’danikou

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité