Religion

Le Vatican rejette la doctrine qui justifiait le colonialisme mais reconnais que les « bulles papales » du XVe siècle étaient manipulées à des fins politiques par les puissances coloniales pour justifier des « actes immoraux »

Le Vatican condamne les dérives coloniales dans l'histoire de l'Eglise

L’Église catholique a formellement rejeté une « doctrine de la découverte » du XVe siècle utilisée pour justifier la colonisation européenne de l’Afrique et des Amériques.

En effet, le Vatican a publié le jeudi 30 mars 2023, un document pour prendre ses distances avec les dérives coloniales de l’Eglise catholique, où il « rejette » les édits papaux du XVe siècle autorisant l’asservissement des peuples autochtones, essentiellement en Amérique.

La doctrine, qui était basée sur des décrets établis sur les soi-disant « bulles papales », était légalement invoquée par les Européens qui « découvraient » de nouvelles terres et s’en emparaient souvent violemment des peuples autochtones.

Mais dans ce document publié jeudi, le Vatican a déclaré que la doctrine ne faisait « pas partie de l’enseignement de l’Église catholique », même si elle informe toujours les politiques et les lois actuelles de l’État.

« La recherche historique démontre clairement que les documents papaux en question, écrits dans une période historique spécifique et liés à des questions politiques, n’ont jamais été considérés comme des expressions de la foi catholique », a-t-il déclaré.

Google 1

Le Vatican a déclaré que l’Église catholique reconnaissait que les édits papaux ne reflétaient pas « l’égalité de dignité et de droits des peuples autochtones ».

Il a déclaré qu’il était conscient que les documents étaient manipulés à des fins politiques par les puissances coloniales pour justifier des « actes immoraux ».

Il a déclaré que cela se faisait parfois « sans opposition des autorités ecclésiastiques ».

« Il est juste de reconnaître ces erreurs, de reconnaître les terribles effets des politiques d’assimilation et la douleur vécue par les peuples autochtones, et de demander pardon », a-t-il déclaré.

Le document du Vatican reconnaît que « de nombreux chrétiens ont commis des actes malveillants à l’encontre des peuples indigènes, pour lesquels les papes récents ont demandé pardon à de nombreuses reprises ».

La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) s’est déclarée dans un communiqué « reconnaissante » envers le Saint-Siège pour la publication de ce texte.

Interrogé sur ce sujet douloureux dans l’avion à son retour du Canada, le pape argentin avait jugé « mauvaise » et « injuste » cette « doctrine de la colonisation ».

« Cette mentalité selon laquelle nous sommes supérieurs et les indigènes ne comptent pas est grave. Pour cela, nous devons travailler dans ce sens. Revenir en arrière et assainir tout ce qui a été mal fait, mais en ayant conscience qu’aujourd’hui aussi, il existe le même colonialisme », avait-il ajouté.

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité