Libre opinion

Le Trading au Togo : De la nécessité de voir les acteurs réorganiser le secteur…

Par Eli Goka

Un trader est un opérateur de marché ou opérateur financier. C’est un négociateur de produits financiers. Il intervient sur les marchés organisés ou de gré à gré. Ce n’est pas une invention des jeunes togolais qui exercent aujourd’hui dans ce domaine.

Le trading désigne donc les opérations d’achats et de ventes effectuées sur les marchés financiers. Ces opérations sont réalisées par des traders depuis la salle des marchés d’une institution financière ou boursière, ou depuis Internet dans le cas des traders indépendants. Tout ceci se fait dans un espoir de profitabilité à court terme en fonction des fluctuations du marché. Aujourd’hui, c’est une discipline du négoce enseignée à travers des formations dispensées au sein d’écoles de commerce ou par des professionnels indépendants. Ce n’est pas du nouveau !

Cependant, il est très important de ne pas oublier que tout marché financier porte des risques.

C’est pourquoi d’aucuns insistent sur la gestion des risques financiers, le suivi des opérations de marché, ainsi que la prévention des délits financiers, entre autres.

Ces risques sont d’une part liés à la volatilité du marché et d’autre part lié à une utilisation excessive de l’effet de levier, c’est-à-dire la capacité de multiplier une exposition sur un marché financier en immobilisant qu’une partie de son capital. Il existe aussi le risque d’escroquerie.
Heureusement, certains acteurs du trading en parlent sérieusement à leurs clients ou partenaires.

Il est donc primordial, au regard de l’engouement que les togolais portent à ce système d’économie numérique qu’ils viennent de découvrir à travers de jeunes entrepreneurs togolais, de sensibiliser suffisamment sur les réalités du trading.
Il le faut parce que les togolais gardent encore en mémoire les tristes souvenirs de Redémarre et ESMC…

Aujourd’hui, le trading est une découverte qui soulage financièrement de nombreuses familles togolaises. De jeunes diplômés ont pu lancer leurs propres entreprises avec les gains issus de leurs investissements.

Diaboliser le secteur du trading au Togo, c’est tuer le génie, le rêve que portent aujourd’hui de nombreux jeunes togolais de partir de là pour créer et faire fonctionner leurs projets professionnels.

C’est pourquoi, les acteurs ont le devoir de faire les choses avec mesure et réalisme.

Sortir des exagérations de taux, se définir ensemble des règles éthiques et des principes professionnels du métier, qui permettraient de rassurer davantage les populations.

Cela contribuerait à assainir le secteur, à mettre hors du jeu des structures qui font dans l’escroquerie à travers le trading.

Il s’agit également d’une dynamique honnête, et qui soit capable de parler aussi bien des grands concepts du trading, des opportunités et des risques.

C’est le prix de la survie du trading au Togo, le sacrifice qui protégerait ces milliers de togolais qui ont déjà investi auprès des différentes structures de trading de la place.
Une structure qui tombe dans ce domaine affecterait sans doute les autres…

Et le secteur ne disposant de législation précise pourrait attirer négativement l’attention des autorités du pays.

Il faut une réelle prise de conscience des acteurs du trading au Togo.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez