Libre opinion

[Le CoupD’œil] 2024 : Douze mois, et rebelote !

Au début de chaque nouvelle année, un élan de solidarité, de gentillesse et de générosité semble porter les humains les uns vers les autres. Fusent alors de partout et par tous les canaux imaginables des vœux aimables, divers souhaits pour le meilleur dans le meilleur des mondes. Douze mois plus tard on se retrouve au même point, avec le sentiment d’avoir perdu un an, d’avoir encore perdu un an : bonnes résolutions envolées, parents oubliés, amis délaissés, haches de guerre déterrée…

Douze mois, et c’est encore parti !
Mécaniquement, parfaitement conditionnés, nous alignons des centaines de ’’meilleurs vœux’’ ’’bonne année ’’ ’’ paix pour l’univers entier ’’… etc. Et, tout ceci, avec le plus grand sérieux mais aussi avec cette petite dose d’hypocrisie, cet ingrédient sans lequel, apparemment, l’homme ne peut rien faire de bon.

Arrêtons nous une seconde, fermons les yeux, bouchons-nous les oreilles et empêchons un instant, juste pour une fois, les gesticulations et tintamarres de la vie de tous les jours de nous pénétrer. Les hommes veulent vraiment vivre heureux et ensemble. Ils recherchent tous le bonheur et ont pleinement conscience que nul ne peut être heureux tout seul.

Nous recherchons tous le bien être, le Bonheur, mais c’est de notre volonté et, de notre seul bonne volonté que dépendent notre propre bonheur et celui de notre entourage. Les biens matériels plus ou moins honnêtement amassés et tous les plaisirs qu’ils peuvent nous procurer ne suffissent à le créer. Il nous faut, plus que la Richesse, la Santé, la Sécurité, pour nous sentir pleinement heureux. Il nous faut surtout la Dignité, la Satisfaction de l’Esprit, le Respect des autres, la Paix du cœur et l’Amour qui font notre santé morale. Or, la santé moral se gagne comme le confort matériel mais, pas de la même manière. Malheureusement, beaucoup d’entre nous sont encore très loin de cette réalité qui nous interpelle aujourd’hui plus que jamais, dans un monde déchiré et meurtri.

Nous n’accèderons individuellement au bonheur que lorsque nous nous sentirons sincèrement solidaires et confiants les uns vis-à-vis des autres. Cette solidarité, de toute évidence, s’impose d’elle-même mais la confiance et l’effort nécessaires à son accomplissement nous font totalement défaut.

Google 1

La responsabilité de tous et de chacun est donc grande. Je voudrais maintenant, en pensant à vos familles respectives, à vos amis, à vos collègues de services, à vos voisins de quartier, à ceux que, à tort ou à raison, vous pensez qu’ils sont vos ennemis, sincèrement dire

Je souhaite que nous puissions regarder derrière nous si nous avons vraiment été capables de vivre en HOMMES, en hommes crées par DIEU et à son Image, et éprouvions, non, le regret du temps perdu, mais la joie du temps gagné
Ainsi, au moment du bilan, nous pourrons dire à la fois à hier et à demain, non plus du bout des lèvres mais du plus profond de nos cœurs,
Bonne et heureuse année 2024 !

GCE José-Eric K. GAGLI

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité