Culture et traditionReligion

La spiritualité où plutôt être un spirituel qu’est-ce-que s’est ?

Depuis un certain temps la spiritualité est à la mode, ou chaques personnes quelque soit sa confession se déclare spirituel.

Le mot spiritualité doit être pris avec beaucoup de délicatesse, car on le confond trop souvent avec « religion ».

Je respecte les croyances religieuses qui viennent nourrir une spiritualité ; pris au sens philosophique, au sens très concret, spiritualité veut dire je cite « donner du sens et de la valeur à ce que l’on est, à ce que l’on fait, à ce que l’on devient ».

1/-Définition :

De la racine latine »spir-  » qui signifie le « souffle  » et que l’on trouve dans « spirare » qui signifie « souffler »
racine à laquelle on a ajouté le suffixe « -tus » servant à former des noms ; on obtient en latin « spiritus » qui signifie « le souffle ».

À ce dernier mot, on ajoute encore le suffixe « -alis » qui permet de former des adjectifs (et donne « -el » en français) ; « spiritualis » signifie en latin « relatif au souffle », mais aussi « relatif à l’esprit » : le mot évolue donc dans un sens abstrait.

Enfin, à cet adjectif , on ajoute encore le suffixe » -itas » servant à former des noms : « spiritualitas » désigne la vie de l’âme, l’immatérialité.

D’après son étymologie, ce mot désigne donc « ce qui est de l’ordre de « l’esprit ».

2/-Définition

  • En philosophie , le mot « spiritualité » désigne la qualité de ce qui est esprit, de ce qui est dégagé de toute matérialité.
  • En théologie, et c’est dans cette acception qu’on le trouve employé le plus souvent en histoire-géographie, ce mot désigne l’ensemble des croyances et des pratiques qui concernent la vie spirituelle.

Elle concerne le désir de l’être humain de trouver du sens à son existence, d’approfondir sa capacité à aimer, à vivre des relations en vérité et s’il est croyant, de vivre selon la tradition qui lui est propre.

La spiritualité est un terme extrêmement répandu dans le contexte actuel de notre société, traduisant plusieurs conceptions parfois erronées et très souvent associée à la solution à nos problèmes au manque d’équilibre au quotidien.

Qu’est-ce-que la spiritualité?

La spiritualité est une fonction naturelle vivante de l’être humain.
Elle est indépendante de toute croyance, religion ou dogme.
Elle consiste à reconnaître l’existence de notre Moi véritable, de notre essence, et à apprendre à nous laisser guider par elle.

Si dans la religion, l’on doit suivre une idéologie et obéir à des règles, au risque de recevoir la foudre de(s) dieu(x), la spiritualité, quant à elle, permet de suivre notre cœur et sentir ce qui est juste et bon.
Elle nous libère et nous fait exprimer notre vraie nature sans devoir nous incliner à tout ce qui ne s’aligne pas avec nous.
La religion nous dit ce qui est juste et ce en quoi il faut croire.
L’immatérialité nous permet de le découvrir à votre propre rythme et selon vos aspirations.
Elle nous permet de nous connecter avec votre Soi Supérieur et de comprendre avec notre propre esprit.
Ainsi, elle nous permet de croire en notre propre vérité et à travers notre propre perception, sans dogme, ni croyance.

Dans l’ensemble, toutes religions prêchent que leur histoire est la vraie, le bon récit, ce qui est, sous un certain prisme, la cause de toutes les guerres religieuses que nous vivons.

Alors que la spiritualité nous permet de voir la vérité à travers toutes celles-ci et les unit, parce que la vérité est la même pour tous, malgré nos différences.
Elle met l’accent sur la qualité du message que nous captions, soit du divin, pour ceux qui croient en dieu, et que les religions partagent et non sur les différences de ses détails historiques.

Contrairement à la religion, la spiritualité est un processus individuel de connexion et de réalisation.
La spiritualité est en soi un processus qui doit être fait individuellement, où tout être humain, à travers les croyances de la vie, est capable d’associer, de sentir et porter la force des événements avec une force non significative.
La spiritualité n’est rien de plus qu’une fenêtre qui nous permet de voir au-delà de ce qui est visible à l’œil nu, de comprendre la métaphysique des choses.

Loin des croyances religieuses et les doctrines comme le bouddhisme, le judaïsme, l’hindouisme, le catholicisme, le spiritisme, et bien d’autres.
La spiritualité est notre capacité, en tant qu’individu, à rechercher et trouver notre propre essence, notre adaptation à une connexion métaphysique, à quelque chose de plus grand que nous, qui favorise notre réalisation comme ÊTRE.

C’est la découverte d’une autre dimension de nous-même, une partie lumineuse, puissante et grandiose, qui ne demande qu’à être développée par l’expérience.
Lorsque nous sommes en connexion avec elle, elle transforme notre état intérieur qui se caractérise par la joie et la liberté. C’est une source d’énergie qui élève notre état vibratoire en transformant nos sensations corporelles.

Spiritualité et Tradition.

Même parmi les athées, ces personnes qui ne croient pas en l’existence de Dieu, il est possible d’obtenir un certain niveau de spiritualité.
Pour ces personnes, le sens du terme spiritualité peut être appliqué comme la croyance à des expériences qui vont au-delà des limites de l’intellect, reconnaissant, dès lors, une ligne de démarcation entre les mystères de notre existence.

Dans le cadre de la tradition ancestrale africaine la spiritualité va de pair avec nos us et coutumes car nos ancêtres ont pu distinguer le côté spirituel, immatériel de la nature qui nous entoure et en venir à la conclusion que les deux ne faisait qu’un.

La spiritualité n’est pas un système religieux, mais une expérience naturelle qui permet à l’être de s’épanouir dans sa véritable grandeur.

S’instruire nous libère de l’ignorance et de la peur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez