Site icon Togonyigba

Equateur : irruption d’hommes armées sur un plateau télé en direct et prennent en otage des journalistes

Le président Noboa a déclaré le pays en état de « conflit armé interne », après l’évasion de l’ennemi n°1 ce dimanche, avec un déchaînement de violence qui « préoccupe grandement » Washington

Chaos en Equateur. Des hommes armés ont fait irruption mardi après-midi sur le plateau d’une télévision publique (TC) à Guayaquil, prenant en otage des journalistes et d’autres employés. Si la police a pu intervenir, avec un bilan encore inconnu, le président Daniel Noboa a déclaré son pays en état de « conflit armé interne ». Il a ordonné par décret la « neutralisation » des groupes criminels impliqués dans le narcotrafic, deux jours après l’évasion de l’ennemi public n°1, Adolfo Macias, alias « Fito », chef du plus grand gang criminel du pays.

« Nous sommes extrêmement préoccupés par la violence d’aujourd’hui et la prise d’otage en Equateur », a déclaré le chef de la diplomatie américaine pour l’Amérique latine, Brian Nichols, sur X (ex-Twitter).

Les Etats-Unis « condamnent ces attaques éhontées » a abondé un porte-parole du département d’Etat. « Nous sommes en contact étroit avec le président (Daniel) Noboa et le gouvernement équatorien et nous tenons prêts à fournir de l’assistance », a ajouté cette source.

Lire la suis en cliquant sur le lien :

https://www.20minutes.fr/monde/4069630-20240109-equateur-hommes-armes-font-irruption-direct-plateau-tv-publique-police-intervient

This website uses cookies.

This website uses cookies.

Quitter la version mobile