AfriqueÉditorialNationalePOLITIQUE

[Éditorial] Togo/5 février 2022 : Déjà 17 ans que Gnassingbé Eyadéma s’en est allé. La légende du baobab vit !

Le 5 février 2005, déjà 17 ans que le « Baobab a été déraciné par la force du destin !, Pour reprendre les propos de l’homme lui-même.  « Baba » pour certains, « Watacla » d’autres, « le Vieux » ou « le général » pour d’autres encore,  Eyadéma; celui-là que d’aucun qualifie aujourd’hui à tord ou à raison, de père de la nation disparait à l’âge de 69 ans, frappé par une crise cardiaque qui lui aurait été fatale selon un communiqué du gouvernement.

La certitude est que dans les manuels d’Histoire du pays, le Togo n’a qu’un seul et unique « père de la nation ». Et c’est bien le père de l’indépendance, le premier président légitime du Togo, Sylvanus Olympio. Le Togo aurait-il finalement « deux pères de la nation » ?

Faure Gnassingbé,l’actuel président du Togo

Dans la foulée de sa disparition, l’armée fit allégeance à son fils Faure Gnassingbé et l’impose contre la volonté populaire. Une entorse à la constitution togolaise ? Il prêche une rupture qui fit rêver les nostalgiques. En plein quatrième mandat, les rêveurs restent sur leur soif. Les promesses faites par les fleurs sont loin d’être au rendez-vous des fruits. Déception crie la majorité qui s’appauvrit davantage selon les Évêques du Togo. La rupture est donc attendue comme le prochain retour de Jésus.

Feu Gnassingbé Eyadéma

On ne peut parler du décès du Général Gnassingbé Eyadema le 5 février 2005, sans se rappeler du communiqué lu à l’époque par le premier ministre d’alors, Koffi Sama. « Son évacuation vers l’Europe », précise le fameux communiqué qui situe le décès dans la matinée du samedi 5 février 2005. « Le Togo vient d’être frappé par un grand malheur. Il s’agit d’une véritable catastrophe nationale », pleurniche t-il.

L’arbre s’en est allé; cependant son pouvoir d’expansion reste intact sur le continent noir. Chacun peut le voir par les racines profondes qu’il a su implanter, ici et dans le monde…

Google 1

Le général Gnassingbé Eyadéma pris le pouvoir le 13 janvier 1967, à la suite de l’assassinat du président Sylvanus Olympio. Il confisque le pouvoir 38 années durant, dirigeant le pays d’une main de fer. Qualifié de dictateur, celui-ci reste par contrainte dans la mémoire collective, face à la déception que les uns et les autres expriment, face au constat du canular que constitue la rupture promise par Faure Gnassingbé. Comme le dit Gnassingbé Eyadema, le Togo recule de plus de 100 ans, rattrapé par les vieux démons, de la plus dure des manières. Arrestations et emprisonnements de responsables politiques, d’activistes et de journalistes ; contraintes à l’exil ; prédation de la liberté d’expression, d’opinion et de presse; restriction des espaces de liberté publique, collective et individuelle ; corruption ; détournement de deniers publics… Des maux qui résistent farouchement aux mots.

La question qu’un citoyen lambda pétrifié ose se poser en silence est de savoir ce que l’avenir nous réserve…. Oui, 38 ans du père ; 17 ans du fils; le calvaire continue malheureusement.

José Éric K. GAGLI

Général Gnassingbé Eyadéma

Lisez ci-dessous l’intégralité d’un poème inédit de Me Joseph Kokou Koffigoh publié le 05 février 2016

[ Il n’est plus parmi nous, mais ses œuvres résistent
Aux manœuvres de sape des années qui persistent
À rappeler son temps qu’on croyait disparu;
Et pourtant on ne voit plus guère dans les rues
Dressée son effigie; même pas une enseigne;
Mais sa légende vit et quelques uns l’enseignent.

Cet immense baobab fait partie de l’histoire;
Ses fruits ont essaimé comme on a pu le voir;
Nul ne peut l’effacer du jour au lendemain;
Sa légende résiste aux poussées du destin
Qui s’invite toujours, ici tout comme ailleurs,
Dans les champs de l’Afrique au gré des moissonneurs.

L’arbre s’en est allé; cependant son pouvoir
D’expansion reste intact sur le continent noir;
Chacun peut le voir par les racines profondes
Qu’il a su implanter, ici et dans le monde;
Il reste à souhaiter que cet arbre géant
Repose dans la paix et prie pour ses enfants. » ]

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

93 commentaires

  1. Sonuçlar: Arkadaşlarınla gitmemenin nedeni bunun iyi bir
    fikir olmadığını düşünmense kararını onlara rahat rahat söylersin. Ancak, sırf annenle babandan izin istemeye cesaret edemediğin için gitmiyorsan, evde
    kös kös oturup senden başka herkesin eğlendiğini düşünür durursun. 3.
    SEÇENEK SOR VE ONA GÖRE DAVRAN.

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité