Santé

COVID-19 : l’Afrique entame l’année 2023 avec un faible nombre de malades

FAIBLE NOMBRE DE CAS DE COVID-19 (OMS) EN AFRIQUE

L’AFRIQUE ENTAME LA NOUVELLE ANNÉE AVEC UN FAIBLE NOMBRE DE CAS DE COVID-19 (OMS)

En effet, en ce de d’année 2023, l’Afrique avec plus d’un milliard deux cent millions d’habitants, est la partie du monde la moins touchée par ce virus.

Depuis le début de la pandémie du nouveau coronavirus, l’Afrique sort de la période des fêtes de fin d’année sans une hausse significative des cas de COVID-19, s’est réjoui le bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique via un communiqué repris vendredi par des médias internationaux.

«Pour la première fois depuis que la COVID-19 a bouleversé nos vies, le mois de janvier n’est pas synonyme de hausse du nombre de cas. L’Afrique entame la quatrième année de la pandémie avec l’espoir de sortir du mode de réponse d’urgence », a déclaré Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

« Toutefois, les variants étant toujours en circulation, il est important que les pays restent en alerte et mettent en place des mesures pour détecter et combattre efficacement toute nouvelle hausse des infections », a-t-elle ajouté.

Google 1

D’après le communiqué, 20.552 nouveaux cas ont été enregistrés au cours des trois premières semaines du mois de janvier 2023, ce qui représente une chute de 97 % par rapport à la même période de l’année dernière. A la date du 22 janvier 2023, 88 décès liés à la COVID-19 ont été signalés dans la région, contre 9.096 pour la même période en 2022.

En 2022, l’Afrique n’a pas connu de pics pandémiques majeurs, les flambées ont duré en moyenne trois semaines avant de s’estomper. En revanche, en 2021, le continent a connu deux vagues pandémiques provoquées par des variants plus transmissibles et plus mortels.

Avec le ralentissement progressif du nombre de nouveaux cas au cours de l’année écoulée, la faible transmission du virus devrait se poursuivre dans les mois à venir, avec de possibles hausses occasionnelles, s’est alarmée l’OMS, appelant les pays à maintenir leurs capacités à détecter et à répondre efficacement à toute flambée inhabituelle de cas.

Alors que de nombreuses prévisions alarmistes pour l’Afrique circulaient au début de la pandémie de Covid-19, force est de constater que c’est exactement l’inverse qui s’est produit. Quand l’Europe et l’Amérique du Nord font face à une deuxième et troisième vague  de l’épidémie — avec des taux de contagions très élevés dans leurs population menant à des saturations de leurs systèmes hospitaliers — l’Afrique, n’est que très peu touchée. Quelques pays font exception, comme l’Algérie, l’Egypte, le Maroc, le Kenya ou l’Afrique du Sud qui à elle seule comptabilise près de la moitié des des morts de tout le continent.

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

7 commentaires

  1. I believe this is among the such a lot significant information for me.
    And i am happy studying your article. However want to commentary on some general things, The web site taste is ideal, the articles is in point of fact nice : D.
    Excellent activity, cheers

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

Discover more from Togonyigba

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité