Afrique

COP 27: Extrait du discours très remarqué de Abdoulaye Maiga, premier ministre du Mali

Il est impératif que les partenaires techniques et financiers se mettent davantage à l’écoute de nos besoins, et, surtout, que tous et chacun, s’assurent que leurs interventions sont en adéquation avec les trois principes clés définis par le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Son Excellence le Colonel Assimi GOITA en matière de coopération et de partenariat avec le Mali. Il s’agit du respect de la souveraineté du Mali ; du respect des choix stratégiques et de partenaires opérés par le Mali et, enfin, de la prise en compte des intérêts vitaux des populations.


En termes de principe de la responsabilité commune mais différenciée, l’Afrique n’est responsable des émissions cumulées mondiales que de 4%.

Lire aussi :Afrique :après le Mali, voici le pays africain qui veut rompre sa coopération militaire avec la France

Par conséquent, il est important que les plus gros pollueurs assument pleinement leur responsabilité dans la lutte contre les changements climatiques. En effet, les promesses non tenues sont de nature à affecter la survie de l’humanité.

Mesdames et Messieurs ;

Distingués participants,

Avant de conclure, je tiens également à adresser un vibrant hommage à SEM le Président Abdel-Fattah AL SISSI, au Grand Peuple et au Gouvernement égyptiens pour leur leadership et leur engagement dans la préparation et la tenue réussie de cette COP de l’Afrique.

J’adresse également mes remerciements aux négociateurs pour leur perspicacité, leur sens de responsabilité et leur volonté inébranlable à soutenir les propositions concrètes de l’Afrique, particulièrement celles des Pays en développement dans l’optique d’une résilience effective des communautés aux effets néfastes des changements climatiques.

Discours de Abdoulaye Maiga

Aussi, voudrais-je adresser nos remerciements aux partenaires qui soutiennent les efforts du Gouvernement dans la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques.

Enfin, la République du Mali reste convaincue, aujourd’hui, plus que jamais, de l’importance de conjuguer nos efforts communs et d’agir ensemble, de manière sincère et transparente afin que la présente COP27 ne soit pas une messe de plus, encore moins un rendez-vous manqué pour l’humanité dans la quête de préservation de la planète terre et dans notre ambition collective d’assurer un développement durable pour les générations présentes et futures.

Que Dieu sauve notre Planète.

Que Dieu préserve l’Humanité, notre Faune et notre Flore.

JE VOUS REMERCIE POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité