Site icon Togonyigba

Cohabitation partagée au Togo : l’analyste politique Soulé Esso-Bodi KEZIRE fait des propositions au président du parti « Santé du Peuple »

En congrès statutaire le mois dernier, Dr Georges William Kouessan, président du parti politique « Santé du Peuple » a proposé à la classe politique une cohabitation concertée ou le partage du pouvoir. Si cette proposition suscite des controverses dans la classe politique, elle est la bienvenue chez l’analyste politique Soulé Esso-Bodi KEZIRE.

Devant les professionnels des médias mardi 20 juin 2023 à Lomé, l’analyste politique refait des propositions au docteur Georges William Kouessan pour que cette cohabitation concertée dont il parle soit effective.

Soulé Esso-Bodi KEZIRE puisqu’il s’agit de lui, précise que la forme de la proposition du Dr Kouessan, président du parti politique « Santé du Peuple » est la bonne cependant, le fond est à revoir. « Nous apprécions l’idée dans la forme mais dans le fond, le Togo n’est pas en crise pour réclamer le partage du pouvoir. Et pourquoi réclamer un partage du pouvoir», a indiqué Esso-Bodi soulé Kezire, analyste politique et métaphysicien.

Pour que la proposition du Dr Kouessan soit effective, le métaphysicien propose quatre (04) grands points.

« Premièrement, il faut aller voir le chef de fil de l’opposition puisque santé du peuple fait partie de l’opposition. Deuxièmement, ils iront ensemble devant le peuple avec les autres partis politiques qui approuvent l’idée pour demander un mea-culpa pour réparer les 33 ans de gâchis. Troisièmement, ils iront voir le parti UNIR car ils sont tous des partis politiques et l’objectif est de faire développer le pays. Le Togo est un et indivisible et il n’est jamais trop tard pour bien faire. Ils iront chez le parti UNIR avec un bon projet bien structuré qu’ils vont présenter et ensemble avec UNIR, ils vont dialoguer. Quand ils vont finir là-bas, ensemble avec le parti UNIR, ils vont demander à rencontrer le chef de l’État et avec ça, ils seront entendus et compris. Mais si santé du peuple fait le choix de ne pas rencontrer le parti UNIR et le chef de fil de l’opposition, j’ai peur que leur demande tombe à l’eau », a laissé entendre Soulé Esso-Bodi KEZIRE, analyste politique et métaphysicien.

Par ailleurs, l’intervenant demande aux autres partis politiques d’épouser l’idée du président du parti politique « Santé du Peuple », afin de développer le pays.

La question qui se pose aujourd’hui est de savoir si les leaders des partis politiques de l’opposition vont-ils accepter cette proposition ?

La rédaction

This website uses cookies.

This website uses cookies.

Quitter la version mobile